All-Star Weekend

Qui pour succéder à Russell Westbrook au palmarès des MVP étoilés ? Grand tour des favoris dans chaque camp

Difficile de prévoir quelle sera l’étoile qui brillera le plus sur le parquet du Air Canada Centre, ce soir. Dans un match qui part toujours dans tous les sens et où tous les acteurs sont susceptibles de prendre feu, nous avons gardé trois candidats par équipe pour le titre de MVP de ce All-Star Game 2016.

Pour son quatrième match des étoiles la saison dernière, Russell Westbrook s’était accaparé les projecteurs du Madison Square Garden en passant à une petite unité du record de Wilt Chamberlain qui avait marqué 42 points lors du ASG de la saison 1961-62. Ils sont nombreux à pouvoir lui subtiliser sa couronne cette année à Toronto :

Conférence Est

LeBron James : déjà sacré en 2006 et 2008, le « King » aime les années paires. Chaque année, la star des Cavaliers est toujours attendue dans ce rassemblement de superstars dont il fait partie des leaders. Il aurait sûrement raflé la mise si l’Est l’avait emporté la saison dernière et il a retenu la leçon. Il est même prêt à lever les bras dans les cinq dernières minutes si ça peut permettre à son équipe de l’emporter. Il dispose en plus d’un avantage indiscutable sur le reste de ses coéquipiers et adversaires puisqu’il sera le premier entraîneur-joueur de l’histoire du All-Star Game. Parfait pour s’octroyer un bon temps de jeu et gonfler ses statistiques personnelles en vue des votes.

DeMar DeRozan : il reste sur un mois de janvier stratosphérique qui a directement permis aux Raptors de se repositionner derrière Cleveland en deuxième place de la Conférence Est. Avec Kyle Lowry, il pourra compter sur un soutien sans limite de la part des 20 000 fans du Air Canada Centre qui savent donner de la voix lorsqu’il s’agit de leurs gars sûrs. Face à Stephen Curry et Klay Thompson, le backcourt de Toronto voudra sûrement montrer qu’il n’a rien à leur envier et DeMar DeRozan pourrait vite faire monter son compteur de points grâce aux caviars de son coéquipier.

Dwyane Wade : à 34 ans, « Flash » réalise une bête de saison avec Miami et le nord-est de la carte NBA ne lui a pas trop mal réussi dernièrement. Il voudra sûrement se rappeler aux bons souvenirs de Dallas où il avait déjà été sacré MVP du All-Star Game devant plus de 108 000 spectateurs dans le stade des Cowboys. Dans un match comme celui-ci, il est toujours susceptible de se faire bien plaisir en passant dans la peinture comme dans du beurre pour finir en lay-up. Et ça peut vite grimper…

Conférence Ouest

Stephen Curry : bien qu’il écrase tout sur son passage depuis plus d’un an, le MVP ne disputera que son troisième All-Star Game à bientôt 28 ans. L’âge idéal pour ouvrir son compteur de MVP du match des étoiles et succéder à Russell Westbrook. Il nous a montré hier qu’il était en forme – même si le Three Point Contest est revenu à son coéquipier Klay Thompson – et il sera l’une des attractions principales sur le parquet ce soir. Star parmi les stars, il pourrait se faire plaisir en direct du parking même s’il préfère quand ses tirs sont contestés. Pour rajouter un peu de difficulté, il peut prendre tous ses tirs dans sa moitié de terrain. Déjà qu’en temps normal personne ne se serait permis de lui dire quelque chose mais alors au ASG il sera même encouragé par ses teammates d’un soir.

Kevin Durant : forfait l’année dernière, la star du Thunder doit envoyer du lourd pour se faire pardonner cette année. Le troisième meilleur scoreur de la Ligue est plutôt chaud en ce moment et ce n’est pas la défense de Carmelo Anthony lors d’un All-Star Game qui risque de lui faire peur. En plus, s’il démarre bien, l’ami Westbrook pourrait l’abreuver de passes pour que le trophée reste à Oklahoma City.

DeMarcus Cousins : si un big man peut remporter ce type de trophée qui fait souvent la part belle aux extérieurs, c’est bien lui. S’il ne tombe pas dans le panneau du tir systématique derrière l’arc pour montrer qu’il a bossé ce compartiment de son jeu pendant l’été, « DMC » pourrait bien avoir une gueule de MVP. 34 points, 12 rebonds, 4 passes et la victoire de l’Ouest pourraient amplement faire l’affaire. Pour un mec qui a tapé 104 points et 25 rebonds en 48 heures à la fin janvier, ça devrait être un jeu d’enfant.

Bien sûr il ne faudra pas sous-estimer les chances de Russell Westbrook de réaliser le doublé alors qu’il a déjà trouvé le moyen de compiler 8 triple-doubles cette saison malgré le partage des responsabilités avec Kevin Durant. On rappellera également que les votes des fans sur Twitter compteront pour 25% des suffrages, ce qui pourrait permettre à Kobe Bryant de partir avec un dernier trophée dans la poche. Malgré un temps de jeu restreint et quelques air-balls, les fans pourraient décider de le récompenser pour l’ensemble de son œuvre et ce ne serait finalement que justice.

Source image : NBA


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top