Documentaires

Les confessions de Serge Ibaka dans “Son of the Congo” : dans l’intimité de l’enfant de Brazzaville !

Serge Ibaka

Focus sur l’histoire touchante de Serge Ibaka grâce au documentaire, “Son of the Congo”. A méditer…

Décidément, ce ne sont pas les bons documentaires qui manquent afin de fleurir une actualité NBA pré-Playoffs des plus désertiques ces temps-ci. En effet, suite à la sortie de l’excellent “I Hate Christian Laettner” des studios d’ESPN il y a quelques jours, leur filiale Grantland nous livre un documentaire tout aussi finement travaillé sur les tribulations d’un des joueurs incontournables du Thunder d’Oklahoma City, autrement dit Serge Ibaka…

En un peu moins d’une heure de pellicule, l’oeuvre baptisée “Son of the Congo” nous fait voyager en compagnie du pivot NBA sur les terres de son enfance, à Brazzaville et ses environs. Grâce aux vertus d’une caméra embarquée qui saisit avec sincérité les moindres faits et gestes du héros de retour dans le village de ses racines, le moment est plus qu’idéal dans le but de permettre au Congolais de 25 ans de rentrer pleinement dans les détails de son parcours singulier, de sa jeunesse difficile à son ascension fulgurante vers les sommets de son sport aux Etats-Unis. L’occasion rêvée également pour mettre en relief le nouveau rôle d’exemple, “de modèle de réussite” que le n°24 de la Draft 2008 prend désormais très à cœur, surtout lorsqu’il déambule, le sourire aux lèvres et les bras chargés de présents, dans les rues qui l’ont vu grandir. Par ailleurs, on y découvre un Ibaka engagé, travaillant à la manière d’un Mutombo ou d’un Olajuwon à l’amélioration des conditions de vie aux dans l’ensemble de son continent natal, le compagnon de Keri Hilson toujours aussi dédié à l’éveil des plus jeunes, ceux-ci cultivant sans aucun doute le souhait de suivre les traces de leur grand frère…

Sans plus attendre, place à la bande-annonce de ce docu, envoûtant de par sa narration et alerte de par sa morale instructive. Pour le déguster gratuitement dans son intégralité, rendez-vous sur le site officiel de Grantland en cliquant ICI !

Source image : Grantland

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top