Pistons

Miracle inespéré à Detroit ? Stan Van Gundy soutient Josh Smith et voudrait bosser avec lui !

Certains disent qu’il bluffe comme Martoni. D’autres affirment que les intentions sont belles et que les déclarations sont honnêtes. Quoi qu’il en soit, Stan Van Gundy fait déjà du bon boulot à Detroit en allant parler aux joueurs, notamment Josh Smith sur qui les critiques pleuvent.

La grosse acquisition de la saison passée a pas mal déçu pour sa première pige avec les Pistons, mais en même temps qui a réalisé une année satisfaisante ? C’est la question qu’a souhaité avancer SVG afin de défendre son intérieur, lui qui a souvent été pris pour le bouc émissaire de rêve que ce soit à Atlanta comme dans Motown. Ses tirs extérieurs forcés, son manque de leadership et sa régularité dans la plainte en font un cible idéale pour les fans, qui refusent de voir que Brandon Jennings et Mo Cheeks ont foutu le feu à la franchise l’an dernier. L’ambiance est donc calme et posée désormais, l’objectif étant avant tout pédagogique pour le nouveau coach qui veut intégrer tous ses joueurs dans son projet. Direction Atlanta pour commencer, afin de rencontrer Josh et déjeuner avec lui pour parler basket.

“J’ai trouvé que c’était une très bonne conversation. Josh est un type intelligent, il sait ce qu’il faut faire pour l’emporter dans cette Ligue et il peut faire tellement de choses différentes sur le terrain… On a parlé de beaucoup de choses, notamment sur son jeu et ce qu’il pense de ses qualités principales, vers où je le vois se diriger et dans quel rôle il se sentira le mieux. Je suis sorti de là convaincu que Josh est enthousiaste à l’idée de jouer la saison prochaine et qu’il veut s’y mettre dès que possible.”

Si les termes ‘Josh’ et ‘intelligent’ joints dans la même phrase feront sourire certains à cause de prises de décisions parfois incompréhensibles sur les terrains, Smith reste un ailier-fort au potentiel exceptionnel, capable de dominer dans tous les aspects du jeu et faire exactement ce qu’il faut pour l’emporter. La technique Van Gundy est donc d’écarter les rumeurs de transfert et de mettre son joueur le mieux payé dans sa poche, afin d’éviter une nouvelle situation dans laquelle le jeune homme sera pointé du doigt dès la moindre erreur. Pas de vilain petit canard dans la méthode SVG, que des joueurs qui sourient et qui aiment jouer ensemble.

“Je crois que les critiques tournées vers lui sont injustes. Ce qu’il se passe souvent, que ce soit à travers les médias ou les fans, c’est que dans les moments où tout va mal, on aime s’en prendre collectivement à quelqu’un. Et on le fait parce qu’on apprécie le fait de pouvoir se décharger de toute responsabilité. Même les coachs apprécient ça ! Je crois que mettre les erreurs de l’an passé sur le dos de Josh est une décision injuste, car cette équipe ne mettait pas ce qu’il faut mettre en place afin de remporter des matchs.”

Un petit câlin et des gâteaux en bonus ? On ne sait pas ce qui a pris à Van Gundy, mais pour le moment la technique Peace&Love semble être au goût du jour. Marchera-t-elle en Novembre prochain ? Detroit pourrait être une des belles surprises de la Conférence Est : c’est au nouveau coach de montrer ce dont il est capable avec une ligne intérieur aussi impressionnante.

Source : Detroit Free Press

Source image : Bleacher Report


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top