The Ball Never Lies

The Ball Never Lies #20 – Robert Horry

MiniatureTT

Pour son 20ème épisode, The Ball Never Lies s’intéresse au cas Robert Horry.

Avec ses 1107 matchs de saison régulière dont seulement 480 comme titulaire en 16 années passées sur les parquets de la grande ligue, Robert Horry est un remplaçant atypique dans l’histoire NBA. Des Rockets aux Spurs en passant très rapidement par les Suns et plus longuement par les Lakers, Big Shot Rob s’est fait une véritable réputation d’assassin. Un tueur à gage qui sortait du banc et répondait toujours présent dans le money time quand il s’agissait de finir un adversaire.

“Je vais vous dire comment ça se passe avec Rob’. Il ne fait pas grand chose pendant les matchs. Parfois, il n’a même pas envie de jouer […] Et puis, vous le mettez sur le parquet dans le quatrième quart d’un gros match, que ce soit de la saison régulière ou des PlayOffs et là c’est : « OK, c’est le moment de jouer maintenant. J’ai traîné toute la saison, il est temps de jouer maintenant » Aussi marrant que ça puisse sembler, c’est comme ça qu’il est.”     Tim Duncan à propos de ce bon Robert.

Effectivement, tout au long de sa carrière, Horry surgi du banc à de nombreuses reprises pour terminer le boulot de l’équipe dans le dernier quart-temps. Les Spurs (avant Duncan), le Magic, les Sixers, les Kings ou encore les Pistons pour ne citer que ces équipes-là, s’en souviennent parfaitement.

Oui, c’est ça. C’est bien lui : Big Shot Rob. Un remplaçant aux moyennes de joueur lambda qui a gagné 7 bagues de champion et des campagnes pour le titre auxquelles il a toujours participé, non pas activement mais à sa manière, par des actions clutchissimes aux meilleurs moments. Un joueur qui détient plusieurs records assez impressionnants comme celui du plus grand nombre de tirs à 3 points tentés (135) et réussis (53) lors de finales NBA et qui est deuxième au classement des participations à des matchs de PlayOffs dans l’histoire NBA (244, derrière Derek Fisher).

Portrait…

Pour retrouver tous les épisodes de la série The Ball Never Lies, c’est par ICI

3 Commentaires

3 Comments

  1. olivierpchrd

    mai 4, 2014 à 5:38 at 5:38

    Amazing !

  2. @ECazenave

    mai 5, 2014 à 6:56 at 6:56

    ROB l'homme qui surgit quand ça sent la poudre. Hakeem, Shaq, Kobe et Tim lui doivent tous quelque chose..
    Un son très bien adapté au bonhomme =) ! Un bon numéro.

  3. zak59

    mai 5, 2014 à 9:24 at 9:24

    Enfin !!! j'attends chaque episode avec impatience

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top