Timberwolves

Gorgui Dieng n’en finit plus d’étonner

Cantonné au banc la majeure partie de la saison, Gorgui Dieng a profité dernièrement des blessures combinées de Nikola Pekovic et Ronny Turiaf pour prendre des minutes au poste de pivot, puisqu’il est le seul représentant du poste encore sur pieds. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le résultat est plus que convaincant. En deux semaines, le rookie sénégalais a déjà fait tomber pas mal de barrières statistiques, au point d’entrer dans un club composé, entre autres, de Shaquille O’Neal et de David Robinson.

Déjà historique, il y a dix jours, grâce à son double « double-double », à Houston, qui lui permettait d’être le quatrième rookie de l’histoire à réaliser une telle performance, en compagnie de Tim Duncan, Josh Smith et DeJuan Blair, Gorgui Dieng a enregistré, hier soir , face aux Hawks (victoire 107-93), son 5ème double-double en 6 titularisations avec 15 points et 15 rebonds.

Une performance qui propulse le pivot dans un club plutôt bien garni, puisqu’il est le premier joueur depuis Shaquille O’Neal, lors de la saison 1992-1993 à faire autant de double-doubles, lors de ses six premières titularisations en carrière. Un panel qui comprend également d’autres joueurs de légende, comme David Robinson.

Au-delà des prouesses purement numériques, ses performances sont surtout l’occasion de découvrir un joueur qui n’avait pas pu s’exprimer jusque là, la faute à la concurrence et à un coach pas très enclin à faire jouer des jeunes joueurs.

En effet, lors de ses six titularisations, le Sénégalais a cumulé 12,7 points et 14 rebonds par match, de quoi donner quelques regrets à Rick Adelman, coach des Wolves, qui a bien souvent rechigné à le faire rentrer cette saison, alors que Minnesota aurait eu besoin d’une grande carcasse sous les panneaux. Quoiqu’il arrive, il est en train de marquer les esprits et de s’assurer une place de choix dans le futur de la franchise.

Alors qu’il cartonnait avec son équipe de Louisville lors du tournoi NCAA il y a un an, Dieng profite de ce mois de Mars pour être l’éclaircie dans la monotonie d’une fin de saison sans objectifs, les Wolves étant voués à échouer à quelques victoires d’une place en Playoffs. Le Sénégalais est en train de tout écraser en ce moment. A ce train-là et au vue de la faible concurrence, il va certainement finir par s’incruster dans la conversation pour être « Rookie of The Year ».

Source: africatopsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top