News NBA

Motor City : Mo Cheeks attend beaucoup de Brandon Jennings

Pur produit de son environnement, Brandon Jennings a pourtant trouvé le moyen de démarrer un beef avec le rappeur de sa région, The Game. Si l’affaire a fait pas mal de bruit dans la presse people californienne il y a peu, l’intéressé, natif de Compton, n’a pas souhaité s’y attarder plus longtemps en préférant se focaliser sur son jeu et celui de son équipe. Ce-dernier a bien raison car son nouvel entraîneur, Mo Cheeks, place déjà beaucoup de confiance et de pression sur ses épaules.

Tout comme Doc Rivers le fait expressément avec Chris Paul ces derniers temps, l’ancien assistant de Scott Brooks au Thunder et ancien joueur des Hawks d’Atlanta, Mo Cheeks, charge grandement sa mule principale, en la personne du virevoltant Jennings, en voulant partir de sa personne afin de constituer une ossature performante qui donnera de la consistance et apportera des résultats intéressants pour les fans des Detroit Pistons. Au sortir d’une saison inégale avec les Bucks de Milwaukee, Brandon semble peu à peu prendre conscience de l’exigence et des attentes concentrées autour de son rôle dans sa nouvelle équipe.

“Tout est allé dans le même sens, vers l’avenir,” affirme Jennings en synthétisant les grandes lignes de son entrevue avec Cheeks. “Il m’a dit que l’équipe irait aussi loin que je la pousserais. Il recherche un joueur qui peut rentrer sur le terrain avec une attitude positive tous les jours et qui n’est ni trop excentrique ni trop mou, mais tempéré. Il m’a dit qu’il serait sur mon dos chaque jour, et qu’il me mettrait beaucoup de pression.”

Ainsi, il n’y a pas de miracle: la culture de la gagne passe par des sacrifices et une ascèse sur son caractère, un travail quotidien sur ses défauts, sur ses forces et une maîtrise de soi irréprochable quand l’orgueil veut prendre le dessus sur la raison. Au jeune Jennings de l’assimiler et de le mettre en pratique d’ici un mois, lors de la reprise des débats. Mo Cheeks le sait; le potentiel est bel et bien présent, prêt à jaillir. Reste à découvrir comment l’ancien coéquipier de Dominique Wilkins en Georgie pourrait y parvenir, dans le but d’élever Brandon Jennings au rang de meneur d’élite NBA et de refaire transparaître les lettres de noblesses pour des Pistons à la peine ces dernières années.

Source texte : Detroit Free Press / Source image : battlecreekenquirer.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top