Bobcats

Plus de TrashTalk

Finies les vannes Carambar ? Terminées les blagues quotidiennes sur leurs atrocités sur comme en dehors des terrains de basket ? Les Bobcats, on ne va pas se mentir, tentent de tout donner pour quitter l’infamie dans laquelle ils sont depuis…leur création. Malgré une participation éclaire en PlayOffs il y a quelques années, si si souvenez-vous Stephen Jackson et Raymond Felton, le bon vieux jeu du tanking n’a pas vraiment marché pour Jordan et ses enfants. Depuis le départ de Gerald Wallace donc, les Chatons tentent de reconstruire par la Draft mais le flair de Sa Majesté est aussi efficace que le poignet de Dwight Howard aux lancer-francs, du coup toute tentative de progression est ruinée par des espoirs fondés sur des talents qui ont du mal à éclore. Bouchés dans une situation des plus inconfortables, Bismack Biyombo, Kemba Walker et Michael Kidd-Gilchrist n’ont pas pu encore vraiment offrir ce que leur potentiel proposait, et attendent donc impatiemment qu’un minimum de recrutement soit effectué pour que le paysage s’éclaircisse. Est-ce que les arrivées d’Al Jefferson et de Cody Zeller dans la raquette permettront de réaliser un mini-bond cette saison ? Pas sûr. Mais en retenant l’excellent Gerald Henderson et en proposant Patrick Ewing comme assistant afin d’entourer ses pousses, le management des Bobcats s’est positionné vers une courbe positive. Et bien qu’il ne faudra pas s’attendre à ce que les PlayOffs retournent en Caroline du Nord dans les prochains mois, les blagues quotidiennes pourraient quant à elles se calmer un temps soit peu grâce à un bilan un minimum respectable. Direction la 12 ou 13ème place de Conférence, pour redistribuer le bonnet d’âne qui leur allait si bien.


To Top