Pelicans

Zion Williamson fait encore du Zion Williamson : Thanos a dominé les Pistons, une victime de plus sur la liste

Y a-t-il quelqu’un capable de stopper Zion Williamson ? Si c’est le cas, ça reste à prouver. Après une saison entière hors des parquets, la jeune star de Louisiane revient fort et les Pelicans semblent de plus en plus sérieux en tant qu’outsiders… voire plus. 

Zion Williamson. 1m98 pour 128 kilos. La puissance d’une Jeep et la détente de Renaud Lavillenie sans la perche. Bref : une anomalie de la nature, et on a peut-être eu tendance à l’oublier en classant les Pels avant le début de saison. En même temps, la saison blanche de Zanos en 2021-22, alors qu’il ne devait entamer que la 3e de sa carrière, ne nous a pas aidé à être optimistes. Mais Zion est là et bien là, nous montrant chaque jour l’étendue de notre erreur. Cette nuit ? Ce sont les Pistons qui ont fait les frais du Monstar de New Orleans : 29 points, 10 rebonds et 5 assists, le tout à 11/16 au tir. Du Zion tout craché.


Qui plus est, Zion a réussi à offrir la victoire à ses Pelicans face à Detroit, dans un match plus accroché que l’on aurait imaginé, et NOLA aura eu besoin de son arme de destruction massive pour s’imposer ce soir. De cette manière, les hommes de Willie Green empochent leur septième victoire en huit rencontres, avec un seul accident de parcours à Memphis, et l’ailier très fort a largement contribué au succès des Pels au cours de cette série : 28 points, 9,8 rebonds, 6 passes, à 65% au tir. SOIXANTE-CINQ. 

Avec cette victoire, doublée de la (très lourde) défaite des Suns à domicile face à Boston, New Orleans prend donc la… première place du classement au sein de la Conférence Ouest. Et pourtant, les Pelicans évoluent toujours sans Brandon Ingram, pièce majeure de l’effectif louisianais. À ses heures, CJ McCollum a lui aussi été absent des parquets, et l’on aura finalement que peu vu les trois stars évoluer côte à côte cette saison. Un succès inattendu donc, qui peut être en partie attribué à la production quotidienne de Williamson. Zion a pour sa part joué 19 des 24 matchs des Pels cette saison, pour des moyennes avoisinant les 24 points, 7 rebonds et 4 assists, tout en conservant une réussite autour des 60%. A noter que dans l’histoire, seuls Kareem Abdul-Jabbar et Shaquille O’Neal étaient jusqu’ici parvenus à totaliser 20+ points à 55% minimum au tir en carrière…

Des statistiques, des résultats, des highlights à la pelle, tout est désormais réuni pour faire de Zion un réel candidat MVP. Il ne nous reste donc plus qu’à lui souhaiter… une saison à 70 matchs ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top