Pistons

Flashback 2021-22 : le jour où Blake Griffin a enfin quitté les Pistons, la première étape d’une longue reconstruction dans le Michigan

Blake Griffin

Blake Griffin à Detroit, du très bon, puis du beaucoup moins bon avant son départ.

Source image : YouTube

Saison 2020-21, exercice du début de la reconstruction pour les Pistons. Parmi les évènements qui marquent vraiment l’entrée dans cette nouvelle phase, le départ de Blake Griffin. L’ailier-fort, qui traînait son spleen dans le Michigan depuis plusieurs mois, trouve un accord de buy-out en mars 2020. Oui, enfin ! 

Début de la saison 2020-21, les Detroit Pistons démarrent une nouvelle campagne avec dans leur rang, un sextuple All-Star qui n’en a plus l’air : Blake Griffin est toujours là. Malgré plusieurs blessures ces derniers mois, l’ancien Clipper est bien présent à la reprise et débute même les rencontres. Mais comme la saison précédente, l’ailier fort affiche un visage bien décevant sur le parquet. Les défaites s’enchaînent, le fond de jeu n’est pas là, tout comme l’envie d’ailleurs. On se demande ce que fait Blake avec un maillot des Pistons, on ne lui voit aucun avenir à Detroit. Si un transfert a longtemps été évoqué, la situation va finalement se débloquer, tout autrement.

Pas facile pour Blake Griffin de vivre le début de saison dernière. Entre son niveau de jeu en dégringolade, les nombreuses défaites, le board des Pistons qui cherche à se séparer de lui et son salaire de 40 millions l’année qui bloque tout transfert ; on est vraiment dans un beau merdier à Detroit. Finalement, c’est le 5 mars 2021 que Blake va tomber d’accord pour buy-out son contrat et se retrouver agent libre. La situation se débloque enfin et son aventure dans le Michigan prend fin. Arrivé en provenance de Los Angeles, il avait d’abord épaté en tirant les Pistons jusqu’en Playoffs, mais ensuite, les galères ont commencé. Bobos, départ des cadres de l’équipe comme Andre Drummond, début de la reconstruction, le numéro 23 n’est plus à sa place. Sur le terrain aussi, ses performances sont très moyennes. Avant son buy-out, Blake tournait à 12,3 points, 5,2 rebonds et 3,9 passes à 36,5% au tir, pour 31 minutes de jeu en 20 matchs. Le rapport temps passé sur le parquet/scoring n’est pas digne de son blaze, on parle de Jeff Green ou quoi ? Autre stat marquante, zéro dunk sur le début de saison avec les Pistons. Zéro dunk pour Blake Griffin, non mais allo quoi ?

La fin de l’histoire commune était nécessaire pour tout le monde. Blake Griffin devait retrouver un nouveau challenge, et les Pistons lancer leur reconstruction sans traîner un vieux bodybuilder dans le rétro. Sans Blakounet dans les rotations – également avec le départ de Derrick Rose – la place est faite pour que la nouvelle génération puisse s’exprimer, librement. Si les résultats collectifs ne vont pas s’améliorer à Detroit, des jeunes vont se révéler sur la deuxième partie de saison. On pense en premier lieu à Saddiq Bey, le poste 4 fuyant va prouver être un vrai crack loin du cercle. Ensuite, Isaiah Stewart qui s’est pointé dans les raquettes pour choper plein de rebonds et poser des écrans aussi larges que le portefeuille de Blake. Avec ce départ, Dwane Casey a enfin pu travailler avec des joueurs qui s’inscrivent sur le long terme à Detroit. Fin d’une génération donc, la preuve, le joueur avec le plus d’ancienneté chez les Pistons est maintenant Killian Hayes. Le changement de cap a été total, mais attention à ne pas sous-estimer le passage de Blake Griffin dans le Michigan. Lui, en tout cas, pense avoir fait tout ce qui était en son possible pour honorer les couleurs de Detroit.

« La saison 2018-19… J’étais All-Star, All-NBA, j’ai dunké plein de fois, joué les Playoffs blessé, mais oui, je déteste Detroit. » – Blake Griffin, un brin ironique

Il faisait mal au cœur de voir Blake Griffin sous le maillot des Pistons, lui qui a tant apporté à la NBA. Ce départ allait lui permettre de retrouver de l’élan du côté de Brooklyn tandis que Detroit pouvait faire la place aux jeunes. Deal gagnant ? On peut le croire, mais les Pistons doivent encore 30 millions à Griffin cette saison. Oui, Blake et son banquier peuvent se frotter les mains. 

1 Comment

1 Comment

  1. LeVerbe

    21 septembre 2021 à 9 h 21 min at 9 h 21 min

    Blake Griffin est passé dans le podcast (« the old man and the three »)de JJ Reddick (qui est aujourd’hui plus un podcasteur qu’un basketteur). Le départ de Detroit est évoqué. Le podcast est assez intéressant pour connaitre Blake. A écouter.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top