Blazers

Paul Allen, propriétaire des Blazers, nous a quitté : retour sur la vie d’un amoureux du sport et des gens

Paul Allen

Sans femme ni enfant, la majorité de sa fortune ira à des associations, chapeau bas.

Source image : Compte Twitter officiel Portland Trail Blazers

C’est avec énormément de tristesse que la communauté NBA a appris la mort de Paul Allen, propriétaire des Trail Blazers et co-fondateur de Microsoft, à l’âge de 65 ans. Philanthrope et amoureux de sport, c’est l’humanité toute entière qui perd un grand monsieur…

C’est un coup de tonnerre qui s’est abattu sur la planète basket dans la nuit de lundi à mardi. Paul Allen, propriétaire des Portland Trail Blazers, est décédé des suites d’une longue maladie. Son parcours de vie est unique, exceptionnel. A l’âge de 22 ans, il co-fonde l’entreprise Microsoft avec son ami Bill Gates. En 1983, un lymphome non hodgkinien lui est diagnostiqué. Il quittera l’entreprise la même année pour créer sa propre boite, Vulcan, une société d’investissement située à Seattle dont le but est de gérer des actifs dans la culture, l’immobilier, les médias et surtout le sport. Sa vie était dédiée à l’épanouissement de la côte nord-ouest des Etats-Unis, il y a énormément investi tout en accomplissant ses passions. Pour ce qui est du sport, il devient propriétaire des Trail Blazers en 1988 puis fait l’acquisition des Seahawks en 1997, franchise de la NFL située à Seattle. Dans la même ville, il rejoint l’équipe dirigeante du Seattle Sounders Football Club. Allen était un propriétaire hors-norme, les différents témoignages qui sont donnés depuis la triste annonce le rappellent, il aimait ses franchises, il aimait les gens et l’a encore rappelé avec un dernier geste fort, la majorité de sa fortune sera donnée à des associations, il n’avait ni femme, ni enfant. Cet aspect humain, le compte Twitter @BlazersFr le ressentait et nous l’a confié.

« Paul Allen était un propriétaire comme il en existe peu. Un vrai amoureux de la ville de Portland et du basket. C’est un homme qui était apprécié de tous pour son côté humain. Les multiples témoignages d’actuels et d’anciens joueurs ne se trompent pas. On est vraiment abasourdis et le seul moment où l’on réalisera vraiment sa disparition est lorsque l’on verra sa place habituelle vide. On est vraiment attristés, on perd un membre de la famille. »

Au monde du sport, Paul Allen laisse un vrai héritage culturel. Le fondateur de Vulcan avait créé une société de conception et de production de logiciels, Starwave, qui a joué un rôle majeur dans l’implantation d’ESPN sur internet. Visionnaire, il sentait que le web allait compter dans le monde sportif et voulait participer à l’amélioration de l’expérience virtuelle des fans. Ses compétences dans la technologie, Allen en a fait profiter la NBA, Adam Silver, le patron de la Ligue l’a rappelé lors de son hommage rendu au proprio des Blazers.

« Paul Allen était le pionnier ultime en affaires, en philanthropie et en sport. En tant que propriétaire de franchise historique dans la NBA, Paul a apporté son sens de la découverte et une vision que toutes les ligues du monde, petites ou grandes, méritent. Il donnait énormément de temps pour son travail dans le comité et son expertise nous a permis de grandir à l’international et à s’imprégner des nouvelles technologies. »

Du côté de Portland, toute la famille Blazers est sous le choc et très émue, Damian Lillard a déclaré que la meilleure chose à faire et de sortir jouer en son honneur. Ce genre d’événement peut perturber une équipe, voire toute une organisation. Selon @BlazersFr, il ne faut pas baisser la tête et trouver des excuses.

« Pour ce qui est de l’aspect sportif, nos joueurs bien qu’émus par la disparition de Paul Allen restent professionnels et seront concentrés sur leur objectif. Cela ne sera pas une circonstance atténuante. Beaucoup de joueurs disent avoir une motivation supplémentaire pour lui rendre hommage en ayant envie de se battre pour lui… Reste à voir si cela se passera. »

Pour la franchise de Portland, la question du repreneur va se poser dans les mois à venir. Pour le moment, c’est l’entreprise Vulcan qui prend les rênes pour assurer la transition en douceur et ne pas laisser l’immense paquebot Allen dériver par manque d’organisation, une nouvelle fois, le co-fondateur de Microsoft avait tout prévu. Une situation qui inquiète malgré tout @BlazersFr.

« L’avenir de la franchise? On ne peut avoir que des supputations. Premier fait c’est que nous sommes locataires du Moda Center jusqu’en 2025 donc il est fort probable qu’aucun déménagement se fasse d’ici là mais par la suite tout dépendra du repreneur. A mon avis un déménagement de Portland sous 10 ans n’est pas à exclure, c’est même à prévoir. »

La vie de Paul Allen doit être un exemple pour nous tous. Il a dédié sa vie aux autres malgré une très grave maladie qui l’a frappée jeune. Au niveau sportif, toute l’Amérique est en deuil, et les témoignages sont tous très poignants. Merci beaucoup Monsieur Allen.

Merci à @BlazersFr pour sa participation et sa réactivité, en souhaitant une belle saison aux gars de Rip City.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top