MVP Rankings

MVP Power Rankings : Deuxième édition !

Deuxième édition du MVP Power Rankings et prise du pouvoir côté Miami, avec un Lebron James bien décidé à obtenir un nouveau trophée de MVP. A part ça, on a vu Kevin Durant mettre tout le monde d’accord, Kobe prendre des décisions un peu forcées, et Rondo continuer sa route vers (notre haine) son record. Focus.

 

Place Joueur Commentaire

1

(+2)

Lebron James C’est bon, ça y est. Le King a repris possession de sa colline, et il faudra réaliser un effort herculéen pour le faire tomber de son piédestal. Poussé dans ses derniers retranchements (Wade absent, puis grippe), le MVP en titre nous a offert quelques performances dont lui seul a le secret, que ce soit face aux Nuggets (27/7/12) ou aux Bucks (28/10/8). On ne voit vraiment pas ce qui pourrait l’arrêter, n’étant jamais fatigué, alors on a décidé de lâcher le clavier et d’applaudir à deux mains.
24.8pts, 9.1rbds, 6.6asts, 0.9stls, 1blk, 52% au tir

2

(+3)

Kevin Durant On était inquiets en voyant les premiers matchs du Thunder, demandant à Durant de prendre son équipe en main et de la mener vers les sommets : ça n’a pas pris trois ans ! Oh pétard l’accélération ! Durantula est de retour au top et tout le monde en prends pour son grade. Un triple-double face aux Warriors, 35pts sur le crâne des Clippers, l’araignée d’Oklahoma a bel et bien lancé sa saison et pourrait sérieusement chatouiller le cyborg de Miami sur un tel rythme. Dingue!
25.4pts, 10.1rbds, 4.7 asts, 1.9stls, 1.2blks, 50% au tir

3

(-1)

Chris Paul La superbe défense collective du Thunder a totalement étouffé le génie des Clippers, dont le rendu statistique était exceptionnellement mauvais (2/14 au tir, 4 balles perdues), lui qui nous a tant habitué à être régulier. Après un début de saison parfait contre les ténors, Paul va devoir l’emporter à l’extérieur les prochaines semaines. Un vrai test pour des Clippers clairement décidés à franchir un palier cette saison, et qui iront aussi loin que le meneur les portera. Tous les yeux sont tournés!
15.6pts, 3.5rbds, 9.9asts, 2.4stls, 45% au tir

4

(-3)

Carmelo Anthony Quelle différence une semaine peut faire ! Carmelo avait pourtant bien commencé avec une impressionnante victoire à San Antonio, avant de perdre en l’espace de quelques jours à Memphis et Dallas. Sa première mi-temps face aux Hornets était un petit chef d’oeuvre, on espère juste que ce début de saison de rêve va durer et tenir bon dans la tête de Melo, qu’on a jamais vu aussi concentré et collectif. Hâte de voir aussi comment va réagir l’ailier dès les premiers nuages…
24.1pts, 7.3rbds, 2asts, 0.8stls, 0.5blks, 45% au tir

5

(-1)

Zach Randolph Maître incontestable du double-double en ce début de saison (Kevin Love est de retour, attention !), l’ours a connu un coup de mou face à des Nuggets bien décidés à freiner la locomotive du Tennessee. Si Love a réussi à mater le bondissant Kenneth Farried, Randolph a eu plus de mal, et ses tirs manqués (6/15) ont couté une courte défaite aux Grizzlies. Carte chance pour Randolph puisque son équipe finit le mois de Novembre à la maison, de quoi retrouver le Top 3 prochainement?
16.7pts, 13.8rbds, 1ast, 0.7stls, 0.7blks, 47% au tir

6

(+2)

Tim Duncan On donne au Big Fundemental encore une petite semaine dans le Top 10 avant de rendre les rennes à notre cher Tony Parker. Car la leçon donnée à Blake Griffin était de toute beauté, et on a surtout pu voir Duncan jouer Garnett au même poste, le Celtic ayant l’habitude de jouer ailier-fort et d’éviter ainsi le métronome texan. 20pts et 15rbds plus tard, les Spurs s’imposent à Boston et rappellent un peu plus qui est le boss dans la raquette. Doucement sur les minutes par contre (31 par soir)
18.2pts, 10.4rbds, 2.5asts, 0.9stls, 2.5blks, 52% au tir

7

(-1)

Kobe Bryant Attention Kobe. Si le changement de coach sur le banc californien est une bonne nouvelle pour tout le monde, ce n’est pas une raison pour croquer autant la balle. En plein doute, Mamba a la fâcheuse habitude de tout vouloir régler par soi-même, et si son rendement statistique est impressionnant, la réussite des Lakers ainsi que de ses coéquipiers est en chute libre. C’est bien simple : moins Kobe marque, plus les Lakers gagnent avec écart. Un casse-tête que D’Antoni doit rapidement régler.
27.3pts, 5.3rbds, 5.2asts, 3.1stls, 1.5stls, 53% au tir

8

(-)

Deron Williams D-Will débarque enfin dans le Top 10, lui qui nous avait offert un début de saison un peu timide. Le bulldog des Nets a enclenché la seconde, et ses Nets ont réalisé 5 victoires consécutives, avant de chuter face aux Lakers. Un match dans lequel Deron a dominé, mais on attends encore ce Deron Game où le meneur marque à outrance et distribue à volonté. Le genre de 35pts 10passes dont il est capable, mais l’adaptation à la vie avec Joe Johnson a un plus grand impact sur son jeu que prévu jusqu’ici.
17.5pts, 2.8rbds, 8.2asts, 0.8stls, 0.3blks, 41% au tir

9

(-)

Rajon Rondo Concentré dans sa série de matchs à plus de 10 passes décisives pour tenter de dépasser Stockton et Magic (35 pour le moment), on appréciera toujours la vision du lutin des Celtics mais on trouve ça franchement forcé. Perdre de 20pts à Detroit et jouer le garbage time pour avoir sa 10ème assist, ni Stockton ni Magic ne l’auraient osé. Pareil face aux Spurs, où un Rondo possédé par ses désirs de record a laissé Parker se balader en attaque, défaite au bout. Sérieusement? Stop.
14pts, 4.2rbds, 13.3asts, 1.9stls, 53% au tir

10

(-1)

James Harden Toujours aussi agressif pour aller chercher ses points aux lancer-francs, Harden est en train d’apprendre la dure leçon sur comment devenir une superstar au quotidien. Statistique intéressante au passage : en 3 saisons au Thunder, le barbu a réalisé 3 matchs à plus de 30pts, un total qu’il a déjà égalisé en 3 semaines à Houston. On demande un peu plus de présence vocalement dans son vestiaire, car dans le jeu personne n’influence autant l’attaque que James aux Rockets.
24.5pts, 4.3rbds, 4.6asts, 1.7stls, 0.6blks, 44% au tir

 

2 Commentaires

2 Comments

  1. @JoDALTON242

    25 novembre 2012 à 17 h 49 min at 17 h 49 min

  2. @TrashTalk_fr

    26 novembre 2012 à 7 h 00 min at 7 h 00 min

    Deuxième édition de notre #MVP Power Rankings : Lebron James reprend la tête ! http://t.co/AZcp8GDk #TrashTalk #NBA

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top