Overtime (prolongation)

Temps additionnel de 5 minutes rajouté après les 48 minutes si le score du match est à égalité. Si, par exemple, Ray Allen vient de rentrer un tir primé en total déséquilibre ou si Rex Chapman vient de planter un énorme 3 points quasiment au buzzer… A noter qu’il peut y avoir plusieurs prolongations si les deux équipes n’arrivent pas à se départager. Cela donne lieu à des rencontres dont le scénario devient, digne d’un thriller, comme le match 5 des Finales de 1976 entre Celtics et Suns (photo de couverture). Sur le parquet du Boston Garden, il a fallu 3 overtimes avant que les Celtes ne finissent par l’emporter 128 à 126 dans une rencontre que beaucoup ont qualifiée de « meilleur match de tous les temps ». Il est vrai que c’était la première fois qu’un match de Finales nécessitait autant de prolongations.

La fin du Game 5 des Finales de 1976

Le record absolu du nombre de prolongations est de 6. En effet, le 6 janvier 1951, les Indianapolis Olympians et les Rochester Royals ont eu besoin de 6 périodes supplémentaires pour qu’un vainqueur puisse ressortir de ce match marathon.

6 OT

6 prolongations !! (Image : basketball-reference.com)

Liens utiles dans le lexique
Buzzer beater
Tir primé

Articles en rapport sur TrashTalk
Portrait de Rex Chapman

 Source image couv’ : nba.com

Les visiteurs ont tapé :


To Top