Overtime (prolongation)

Temps additionnel de 5 minutes rajouté après les 48 minutes si le score du match est à égalité. Si, par exemple, Ray Allen vient de rentrer un tir primé en total déséquilibre ou si Rex Chapman vient de planter un énorme 3 points quasiment au buzzer… A noter qu’il peut y avoir plusieurs prolongations si les deux équipes n’arrivent pas à se départager. Cela donne lieu à des rencontres dont le scénario devient, digne d’un thriller, comme le match 5 des Finales de 1976 entre Celtics et Suns (photo de couverture). Sur le parquet du Boston Garden, il a fallu 3 overtimes avant que les Celtes ne finissent par l’emporter 128 à 126 dans une rencontre que beaucoup ont qualifiée de “meilleur match de tous les temps”. Il est vrai que c’était la première fois qu’un match de Finales nécessitait autant de prolongations.

La fin du Game 5 des Finales de 1976

Le record absolu du nombre de prolongations est de 6. En effet, le 6 janvier 1951, les Indianapolis Olympians et les Rochester Royals ont eu besoin de 6 périodes supplémentaires pour qu’un vainqueur puisse ressortir de ce match marathon.

6 OT

6 prolongations !! (Image : basketball-reference.com)

Liens utiles dans le lexique
Buzzer beater
Tir primé

Articles en rapport sur TrashTalk
Portrait de Rex Chapman

 Source image couv’ : nba.com

Les visiteurs ont tapé :


To Top