Spurs

Plus de TrashTalk

La malédiction a été annulée, le cauchemar est enfin disparu. Après un été 2013 traumatisant suite à la défaite en Finale face au Heat alors que les Spurs n’étaient qu’à 30 secondes d’une cinquième bague, les hommes de Gregg Popovich ont réalisé un tour de force exemplaire en dominant l’intégralité de la saison régulière, sans oublier les PlayOffs.
Une démonstration hallucinante de collectif et de précision dans les fondamentaux, la bande à Duncan et compagnie démolissant le Heat en Finales au point de pousser LeBron à rejoindre son ancienne franchise. Célébré aux quatre coins de la planète basket, le jeu proposé par les Spurs a donné du sourire aux lèvres des puristes et du baume au coeur des fans qui avaient tant pleuré un an auparavant. Du coup, avance rapide jusqu’à cette saison ! Celle qui pourrait être la dernière de Duncan et Ginobili sera celle de l’exploit pour les Spurs, ou du difficile passage obligatoire par la transition. En effet, le groupe texan n’a jamais réalisé de back-to-back et l’opportunité leur est enfin présentée.
Seront-ils bénis par les dieux de la santé en se ramenent en PlayOffs avec un effectif complet, ou bien devront-ils rencontrer le karma et réaliser que deux années aussi belles sont impossibles à assumer ? C’est la question à laquelle Kawhi Leonard pourra justement répondre, le MVP des dernières Finales étant attendu au tournant cet année au point de viser le match des étoiles. Après tout, quand on vient de gagner son premier titre après une troisième saison seulement, on peut se fixer des objectifs plus “aisés”…


To Top