Sixers

Plus de TrashTalk

S’il y a bien une chose évidente que les Sixers nous ont montré la saison dernière et qu’ils souhaitent vouloir poursuivre cette année, c’est dominer la compétition victimaire en perdant le plus de rencontres possible… Après une campagne effroyable marquée par un management totalement transparent sur son envie de tout vouloir foirer afin d’obtenir de jeunes talents à fort potentiel via la Draft, on remet les couverts à Philly en espérant passer de 18 à 19 victoires !
Comment vouloir imaginer meilleur bilan lorsque sur la saison passée, trois des quatre meilleurs joueurs changent d’adresse ? Evan Turner, Spencer Hawes puis Thaddeus Young ont tous fait leur valise avec le plus beau sourire de toute leur vie, voyant que le bordel de Pennsylvanie pouvait vous faire déprimer en quelques secondes. C’est justement dans celui-ci que le jeune Nerlens Noel devra faire ses preuves, l’intérieur rookie drafté l’an passé avait dû voir ses copains se faire défigurer en restant sur le côté à cause de soucis aux genoux.
Cela tombe bien, il devra les utiliser à fond pour soutenir Michael Carter-Williams et donner un peu de sourire aux fans de Philly, eux qui semblent bien partis pour rester dans les profondeurs pour un bout de temps. Notons simplement que dans un an, Joel Embiid et Dario Saric pourraient enfin jouer et ainsi offrir à cette franchise le potentiel qu’elle mérite. Mais ça, c’est dans un an, pas avant…


To Top