Rockets

Plus de TrashTalk

C’est probablement la franchise qui a vécu l’été le plus difficile avec le Heat, et pourtant les cartes étaient alignées pour que le strike ait bien lieu dans la ville des fusées. Dès l’ouverture du marché estival, Daryl Morey fait son meilleur boulot de General Manager en allant toquer aux portes de toutes les stars enfin disponibles : LeBron, Melo, Bosh, Lowry et compagnie se font draguer avec des paniers remplis de produits frais, mais la pilule ne semble pas vouloir passer. Les uns après les autres, les joueurs déclinent la proposition texane et préfèrent aller voir ailleurs.
C’est à partir de ce moment-là que la vie des fans des Rockets va prendre un tout autre virage. Chandler Parsons s’en va, Jeremy Lin aussi, sans parler d’Omer Asik ou de Omri Casspi. Le bateau tangue et il n’y a que Trevor Ariza pour apporter un peu de balance, mais c’est hélas sous la pluie que se terminera cet été 2014 à Houston : pendant que les autres grosses écuries font de belles acquisitions, Dwight Howard et James Harden se retrouvent un peu délaissés sur le bas-côté.
Il faudra donc suivre ce que cette équipe donnera cette saison, elle qui a largement ce qu’il faut des deux côtés du terrain pour se maintenir en PlayOffs, mais qui est aussi à une blessure importante de tout faire exploser. McHale en premier, lui qui a montré ses limites en tant que coach sur ces derniers PlayOffs, et qui aura la lourde tâche de devoir faire avec l’appétit trop ambitieux de son General Manager… Décollage retardé pour les Rockets, et leur duo de All Stars exceptionnels.

To Top