Bucks

On ne pensait pas voir cette équipe squatter le fin fond de la Ligue avec l’effectif qu’elle possédait, mais la troupe des Bucks qui a osé se présenter l’an passé ne méritait même pas de faire un seul match en NBA. Avec un bilan encore pire que celui des Sixers, eux qui ont pourtant tout donné pour faire dans le sale, la franchise de Milwaukee a fait pleurer ses fans comme rarement pour finalement leur offrir un cadeau venu du ciel : Jabari Parker.
La pépite formée à Duke sera l’attraction première dans le Wisconsin cette saison, grâce à son bagage offensif déjà bien développé et sa belle intensité dans le jeu. Déjà à la lutte avec Andrew Wiggins pour le titre de Rookie de l’Année alors qu’on n’a pas joué la moindre minute, l’ailier aura de fortes chances de repartir avec le trophée quand on voit la confiance que lui donne Jason Kidd et le peu d’aide qu’il a autour de lui. En effet, le nouveau coach des Bucks aura la lourde tâche de reconstruire cette franchise en pleine tourmente, elle qui était même encore dans les rumeurs de déménagement du côté de Seattle : si on compte sur le retour de Larry Sanders, l’évolution exceptionnelle de Giannis Antetokounmpo, l’arrivée de Jabari Parker et quelques vétérans qui pourraient enfin se bouger comme Zaza Pachulia ou O.J Mayo, on pourrait voir cette franchise taquiner les 30 victoires et ainsi doubler (!) son nombre de victoires en comparaison avec la saison dernière.
Le potentiel est bien là, les jeunes aussi, maintenant c’est à Kidd de faire ses tours de magie et nous proposer un peu mieux que ses épisodes à Brooklyn, le futur Hall of Famer ayant autre chose à nous montrer que des temps morts pris par lâché de verres de Pepsi…

To Top