Raptors

NBA Flashback 2017-18 #41 : le jour où Fred VanVleet a mis la bench mob des Raptors sur le devant de la scène

fred vanvleet raptors

Comme quoi on peut réussir en NBA avec un blase de cycliste et la tête de Drake.

Source image : NBA League Pass

Les anciens en ont pris l’habitude et les petits nouveaux vont le découvrir, les deux mois d’été sur TrashTalk sont chaque année l’occasion de dormir un peu de vous faire revivre le meilleur de la saison écoulée. Perfs individuelles, séries de Playoffs, posters de cannibale, game winners ou patates de forain, il y en aura pour tous les goûts et ce jusqu’au 31 août prochain. Allez, mode rétroviseur enclenché, parce qu’elle était vraiment pas mal cette saison 2017-18…

Place aujourd’hui à un mec dont on ne parle que trop rarement. Fred VanVleet, blase de grimpeur de la Rabobank dans le Col de la Madeleine mais surtout principal acteur depuis deux ans de la bonne tenue du banc des Raptors. Surtout la saison dernière en fait, à tel point que le sophomore fut même un temps mentionné comme un potentiel 6th man of the year, histoire de récompenser le taf de la « bench mob » la plus efficace de la Ligue. Une saison pleine donc pour le petit meneur tanké, et une soirée de rêve lors de laquelle il fut pour une fois sur le devant de la scène d’un point de vue individuel. Le tout pour ramener une win de plus au cœur d’une série de onze succès d’affilée et surtout de quoi faire de ses Raptors la première franchise de l’Est qualifiée pour les Playoffs, histoire tout de même de rappeler que Fredo est là avant tout pour faire gagner des matchs.

Nous sommes donc le 7 mars à la Little Caesars Arena et ce match entre les Dinos et les Pistounes est un choc. Un choc car si une victoire enverra les Raptors en Playoffs, les Pistons ont également besoin de gagner pour croire encore à la postseason. Les Pistons sont les premiers à accélérer et, une fois n’est pas coutume, le banc des Raptors n’est pas dans un grand soir. Fred VanVleet notamment, mais également C.J. Miles ou Dorell Wright, les shooteurs de substitution de Toronto sont demandés à l’accueil. C’est finalement l’inévitable DeMar DeRozan qui ramènera ses troupes dans le slip des Pistons, lui qui terminera sa soirée avec une nouvelle mixtape de 42 points. 42 points et 6 passes, dont la dernière sera l’action de la night… 119 partout, 8 secondes à jouer en OT et balle Rapetous. DMDR remonte le terrain à vitesse grand V. Après avoir écrasé un poster énorme sur Anthony Tolliver pour égaliser à quelques secondes de la fin du quatrième quart, le néo-Spurs va cette fois-ci attirer quatre défenseurs sur lui, prendre le contact en l’air et… servir Fred VanVleet planqué dans le corner. Mini-Drake arme, dégaine et fait mouche, victoire des Raptors 121-119. Toronto jouera les Playoffs et les Pistons les materont à la télé, take that for data.

Une action qui résume parfaitement la saison magnifique des Raptors. Un DeRozan étincelant, et un VanVleet discret mais diablement efficace. Allez, envoyez les highlights, et big up à la Rabobank.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top