Knicks

James Dolan dément vouloir vendre les Knicks : on repart pour vingt ans de conneries à New York ?

James Dolan

« Allez vous revendre les Knicks ? »
« Bah non. »

Source image : Youtube - TMZ Sports

Censé rapporter la gloire à la franchise mythique de la Grosse Pomme, le règne de James Dolan à la tête des Knicks n’est pas une franche réussite. Et cela risque de continuer, puisque le bonhomme n’a aucunement l’intention de quitter le navire.

Propriétaire des New York Knicks depuis 1999, James Dolan est une figure… controversée de la ville qui ne dort jamais. Parce que mine de rien, son palmarès bat des records en termes de laideur. Certes, dès sa prise de fonction, la franchise va en Finales NBA après l’un des plus beaux runs de l’histoire de la Ligue. La mayonnaise semble bien prendre avec une nouvelle saison qui mènera les Knicks jusqu’aux Finales de Conférence, avant de s’incliner face aux Pacers. Et puis… puis rien, que dalle. Sur les 18 saisons suivantes, la franchise de James Dolan ne connaîtra les Playoffs qu’à cinq reprises, pour atteindre au maximum les demi-finales de Conférence en 2013. Au total, le proprio est sur un magnifique bilan de 682 victoires pour 1051 défaites. Pas vraiment la joie pour le coup et cela ne risque pas de se terminer de sitôt. Avec des rumeurs incessantes sur une éventuelle vente des Knicks, James Dolan s’est montré parfaitement clair au micro de la chaîne FOX 5.

« Non, nous n’allons pas vendre [les New York Knicks, ndlr]. »

Désolé pour tous les fans des Knicks, mais le monsieur va continuer de forcer pour encore quelques années. Parce que plus que des résultats sportifs en berne, le proprio est en train de démolir totalement le prestige de la franchise new-yorkaise. Considéré par la plupart des médias comme l’un des pires dirigeants qu’a connu le sport américain, James enchaîne les conneries. Souvenez-vous de l’affaire avec Irving Bierman. Ce monsieur est l’un des plus vieux fans de la franchise, qu’il soutient depuis 1952, soit trois ans avant la naissance de Dolan. Après lui avoir envoyé une lettre de mécontentement, le proprio l’a publiquement traité de « haineux aigri » et « d’alcoolique »… Plus récemment encore, James Dolan excluait la légende des Knicks Charles Oakley du Madison Square Garden, avant de tout bonnement lui conseiller d’aller chercher de l’aide chez un psychologue… quelle classe. Ajoutez à cela des décisions totalement honteuses, entre des nominations hasardeuses de coachs et de GM (coucou Isiah Thomas, coucou Phil Jackson), et vous vous retrouvez avec une franchise qui n’a jamais retrouvé les sommets qui lui étaient promis et qui semble repartir pour encore quelques années de marasme avec leur propriétaire historique. Parce que c’est l’image de toute la franchise qu’il est en train d’entacher, enlevant le désir pour tout agent libre de signer dans la franchise de la Grosse Pomme, ou pour tout joueur en général de vouloir s’y inscrire dans la durée. Allez, on souhaite courage aux fans de Knicks, car ils en auront bien besoin.

À chaque rumeur, les supporters croient enfin pouvoir tourner la page Dolan, et à chaque rumeur, le proprio persiste dans sa connerie. On espère le voir se calmer un petit peu, et éviter de faire encore plus plonger cette franchise historique, que personne n’aime voir dans les tréfonds de la Conférence Est…

Source texte : FOX 5

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top