Los Angeles Clippers

Danilo Gallinari en quête de rédemption : c’est promis, les patates de forain c’est terminé

Danilo Gallinari

Il s’agirait de grandir monsieur.

Source : Youtube

Victime de l’une des blessures les plus ridicules de l’année 2017, voir de tous les temps, Danilo Gallinari veut retrouver la sélection italienne. Atteint d’une fracture du pouce suite à une droite « in da face » de Jito Kok, illustre inconnu de la sélection des Pays-Bas, il n’avait pu participer au dernier Eurobasket, et avait cruellement manqué à l’Italie.

On ne peut que saluer la volonté de se racheter du fragile ailier des Clippers. En même temps, quand on se prive d’une compétition internationale sous le maillot de sa sélection pour un crochet mal envoyé sur un inconnu, autant faire profil bas. Encore sur Draymond Green, à la Tristan Thompson, là ça passe. Mais bon, un tel manque de professionnalisme est impardonnable pour un joueur de ce niveau. Ce bon Danilo à l’air d’en avoir pris conscience, et l’Italo-Lopez de Lombardie veut tourner la page puisqu’il retrouvera le maillot bleu et blanc de la Squadra pour les éliminatoires de la World Cup. C’est ce qu’il a annoncé au micro de Tuttosport :

“Après mon anniversaire je veux aller à Los Angeles et parler aux Clippers. Je vais leur demander de me laisser jouer pour l’Italie. »

Une bonne nouvelle pour l’Italie et Ettore Messina, très remonté contre l’ailier avant l’Euro, qui retrouverait cependant l’un de ses meilleurs joueurs, tout récent MVP du NBA Africa Game. Plutôt bien embarquée dans les éliminatoires, la sélection italienne ne peut se permettre de suivre l’exemple des footeux. Ce serait une énorme déconvenue et une nouvelle source de plaisanteries pour toute l’Europe. Deuxième de sa poule avec dix points, à deux longueurs de la Lituanie, elle n’a cependant que la plus petite avance possible sur le reste d’un groupe extrêmement serré. Les prochains matchs contre la Pologne et la Hongrie seront capitaux, pouvant creuser l’écart ou inverser les places au classement et faire basculer l’Italie dans la zone non qualificative.  Si les Clippers acceptent de lâcher leur ailier au corps de verre, ce qui n’est pas dit, au regard du risque important de blessure qui pèse sur lui, le coach italien pourra compter sur l’un des meilleurs ailier européens pour assurer la qualification de l’Italie à la prochaine World Cup.

S’il ne se prend pas de nouveau pour Mike Tyson, et qu’il vient là pour jouer au basket, les adversaires de l’Italie risquent de ne pas s’amuser sous la pluie de shoots du parking qui va leur tomber dessus. Habituée des feux d’artifice, la présence de Danilo Gallinari ne pourra que rajouter un peu de spectacle.

Source : NanoPress

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top