NCAA

Ça bouge en NCAA : la ligue universitaire annonce plusieurs réformes pour ses prospects

NCAA

La balle est dans le camp de la NBA.

Source image : http://www.caccathletics.org/

Chahutée par de nombreuses affaires de corruption la saison dernière, la NCAA prépare la suite avec quelques changements majeurs pour les prospects qui décideront de passer par la case universitaire.

Si elle ne réagit pas très vite, la National College Athletic Association risque de perdre de nombreux prospects qui préféreront continuer à se former au sein d’une ligue professionnelle pour commencer à gagner leur vie dès la sortie du lycée avant de tenter le grand saut en NBA. C’est donc en partie ce qui l’a poussée à prendre des mesures concernant les prospects à deux niveaux selon ESPN. Ainsi, les jeunes joueurs prometteurs qualifiés d’ « élite » par USA Basketball pourront engager un agent dès leur senior year au lycée si la NBA ou la NCAA permet aux lycéens de s’inscrire à la Draft. Dans le cas contraire, ils seront autorisés à avoir un agent dès leur arrivée à l’université. Le second changement concerne les joueurs inscrits à la Draft mais reniés par les franchises NBA. En cas d’échec à trouver un employeur dans la Grande Ligue, les prospects seront autorisés à revenir en NCAA. On vous avait prévenu, il ne s’agit pas d’évolutions anecdotiques et celles-ci pourraient avoir des effets importants sur les différents choix de carrière des jeunes joueurs, favorisant la prise de risque en s’inscrivant à la Draft dès la première année de fac notamment. Cependant, ces changements ne seront effectifs qu’une fois que la NBA et la NBPA les auront acceptés, ce qui devrait nous mener jusqu’en 2022 selon John Calipari, le coach de Kentucky.

En effet, la NCAA risque de se mettre à dos pas mal de monde avec ces réformes, à commencer par USA Basketball qui clame ne pas disposer des infrastructures nécessaires pour évaluer tous les prospects du pays ainsi que ceux évoluant à l’international. Le programme américain préférerait ainsi que la NBA prenne en charge cette partie du travail alors que cette dernière n’a pour l’instant délivré aucune information à ce sujet. De plus, les détails de ces nouvelles règles doivent encore être discutés, alors que Calipari soulève le cas d’une école qui n’a plus de bourses disponibles pour récupérer son ancien joueur qui aurait été recalé à la Draft. La suppression de la règle du one-and-done est une autre condition nécessaire à la pleine réalisation du premier changement évoqué plus haut, celle-ci n’étant pour le moment pas actée par la Ligue elle-même. Enfin, on peut imaginer un scénario dans lequel la NBA refuse ces évolutions pour développer sa G League et ainsi attirer les meilleurs prospects du pays dans l’antichambre de la Grande Ligue pour commencer à les formater dès leurs 18 ans tout en leur proposant un salaire, chose que ne peut pas proposer la NCAA.

Les changements imaginés par la NCAA méritent donc de nombreuses conditions pour voir le jour, et pourraient donner des idées à la NBA pour développer son propre business en faisant passer la G League comme le meilleur moyen pour un prospect de grandir avant de s’inscrire à la Draft. C’est une grande partie de cartes qui se joue sous nos yeux et la NCAA a dévoilé son jeu en premier. Reste encore à voir ce que USA Basketball et surtout la NBA ont dans leurs mains.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top