News NBA

NBA Christmas Day : on le savait déjà mais c’est officiel, c’est bien LeBron James qui fourrera la dinde à Noël

Christmas Day

Cinq affiches, soit autant de bonnes raisons de vous tirer de chez mamie vers 17h30.

Source image : @NBA

On l’avait annoncé ce matin, enfin pas vraiment nous hein, mais le secret n’en était en tout cas plus un depuis quelques heures. C’est désormais officiel, le programme de votre 25 décembre est connu et il faudra une fois de plus trouver la parade pour vous barrer de chez Mamie autour de 17h30…

Milwaukee Bucks @ New York Knicks

C’est devenu une habitude, quoi de mieux qu’un gros marché pour lancer l’une des soirées les plus médiatisées de l’année. Les mecs sont nuls ? Tant pis frère, c’est New York City mamène et le Madison bah ça fait rêver. Les petits français que nous sommes aurons au moins la chance de voir évoluer Frank Ntilikina à l’heure de l’apéro, et ça… ça vaut tous les blow-outs du monde. En face se dresseront cette fois-ci les Bucks de Giannis Antetokounmpo, pour une première depuis… 1977. Ça tombe bien Jason Terry était déjà en NBA, le Jet pourra donc expliquer à ses freaky camarades comment ça se passe un 25 décembre.

Oklahoma City Thunder @ Houston Rockets

On monte doucement en régime pour le deuxième match de la soirée, avec un choc entre les deux derniers MVP. Une affiche que l’on nommera le Melotico, puisqu’il opposera la franchise qui l’a déjà oublié à celle qui voudra probablement en faire de même dès le mois de décembre. Oh qu’ils sont méchants. Envoyez le 45/15/15 de Russell Westbrook, saupoudrez ça avec un 50/10/10 de James Harden et vous obtenez peut-être le véritable main event de la soirée, faudra juste convaincre madame qu’on se fout royalement du journal de 20h.

Philadelphia Sixers @ Boston Celtics

Remake du premier match de la saison (hop, le programme just here), le trou normand de la soirée opposera deux des franchises les plus solides de l’Est, qui seront potentiellement aux rangs 1 et 2 de leur conférence à Noël, si les Raptors, le Magic ou les Bucks ne s’en sont pas trop mêlé. Des gamins exceptionnels des deux côtés, Kyrie Irving pour faire danser le public, Joel Embiid pour le faire marrer et Jayson Tatum pour le faire lever. Ceux qui se plaignent de l’affiche n’ont rien à foutre ici, go check les Championnats d’Europe de steeplechase.

Los Angeles Lakers @ Golden State Warriors

LeBron James et sa clique de dégénérés face aux double-champions en titre ? A l’heure où nos yeux commenceront à faire des appels de phare ? Dieu merci le cadeau est immense. Impossible de faire plus hype, à défaut de promettre un match fantastique. Le King face aux mecs qui le tabassent presque tous les ans depuis 2015, on a rarement connu une bûche aussi onctueuse. Le genre de soirée qui peut carrément rentrer dans la légende tant plusieurs de ses protagonistes ont 50 pions easy dans le poignet. Le vrai cœur de la soirée, là où on commencera à compter les survivants, là où on commencera à savoir qui sont les vrais.

Utah Jazz @ Portland Blazers

Il faut toujours finir un Christmas Day par un petit tour tout à l’Ouest, et cette saison ce sont les Blazers qui auront la chance de clôturer la soirée. Ce sera face au Jazz et le duel Damian Lillard vs Donovan Mitchell annonce déjà la douceur du feu d’artifice final. Deux franchises joueuses, dont l’objectif sera évidemment de confirmer la belle régulière 2017-18. Un petit Rudy Gobert pour servir le café ça ne se refuse pas, à l’heure où « être un vrai » ne suffit plus, à une heure où seuls les vrais cinglés sont encore éveillés.

Cinq affiches, cinq raisons évidentes de passer à nouveau un Noël au bon goût de balle orange. Et puis merde, la famille on a toute l’année pour la voir, enfin surtout de juillet à septembre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top