Pelicans

Les Pelicans s’intéressent à Jahlil Okafor : un troisième choix de draft pour apporter les serviettes à AD, pourquoi pas

Jahlil Okafor

Ta tête quand on te dit de te bouger en défense.

Source image : YouTube

Toujours sans contrat pour la saison prochaine, les espoirs de voir un jour Jahlil Okafor exploser aux yeux de la Ligue s’amenuisent de jour en jour. Troisième choix de draft il y a à peine trois ans, le pivot en est aujourd’hui à questionner son avenir en NBA…

Quelle déception sur ce début de carrière de Jahlil Okafor. Souvenez-vous de sa draft en 2015. Un temps annoncé first pick presque incontesté, avant l’explosion d’un certain Karl-Anthony Towns, Jahlil est finalement sélectionné troisième par les Sixers, devant de très très gros clients comme Emmanuel Mudiay Kristaps Porzingis ou encore Devin Booker. Loin d’être un scandale à l’époque, le pivot sorti de Duke réalise une très bonne saison de rookie, compilant 17,5 points 7 rebonds à 50% au tir. Certes, quelques blessures commencent à déranger le Jah et la défense était déjà assez cheum, mais la cité de l’amour fraternel pensait avoir entre ses mains son intérieur du futur. Et puis tout s’est enchaîné. Le ménisque commence à lâcher, Joel Embiid revient de blessure en mode Hakeem Olajuwon, et finalement Jahlil passe de pivot prometteur à cireur de banc, comblant les absences répétées du Camerounais. Pire encore, pour sa troisième saison, Okafor ne jouera que deux petits matchs en trois mois, avant d’être enfin transféré aux Nets. Mais faute d’y être devenu franchise player, Jahlil a passé 26 rencontres en tant que backup… du rookie Jarrett Allen. Oh la tristesse. Aujourd’hui agent libre, le pivot était d’abord annoncé en Chine, puis désormais dans une autre franchise NBA, qui pourrait lui donner sa chance, comme l’annonce Scott Kushner of The Advocate.

« Plusieurs sources ont affirmé que les Pelicans sont en discussion avec le pivot Jahlil Okafor sur un contrat pour le camp d’entraînement. »

Comme une impression de déjà-vu… On connaît le petit faible du management des Pels pour le Jah, et le manque de viande à l’intérieur ne risque pas de l’affaiblir. Entre le départ de DeMarcus Cousins, l’inutilité d’Omer Asik, les blessures répétées d’Alexis Ajinça et la non-prolongation d’Emeka Okafor, il y a des minutes à prendre pour venir faire souffler Anthony Davis et Julius Randle. Néanmoins, Jahlil n’en est même plus à ce point. On parlerait ainsi d’un contrat garanti pour le camp d’entraînement, voire totalement non-garanti… pour un troisième choix de draft trois ans plus tôt. Terrible destin pour celui que l’on voyait marcher sur les raquettes NBA, tant son footwork semblait impressionnant. Malheureusement, avec une Ligue plus tournée vers l’extérieur, avec des pivots de plus en plus athlétiques, couplé à son énorme manque d’activité en défense, Jahlil n’est plus vu que comme un pari à prendre en bout de banc par une franchise cherchant à boucler son roster. Une tristesse infinie et on risque de ne pas tarder à parler de bust pour l’ancien de Duke si la prochaine étape de son aventure NBA n’est pas un franc succès. L’ancien de Duke serait cependant déterminé, bossant actuellement sur son shoot et sa mobilité pour tenter de retrouver une place en NBA. En attendant, New Orleans doit déjà lui proposer un deal, et l’on suivra de près sa présaison avec pourquoi pas une place en fin de rotation pour apporter les serviettes à Anthony Davis. On est dur avec lui, mais même dans ce rôle, le mec est capable de traîner des pieds…

Quelle tristesse ce destin de Jahlil Okafor. De meilleur prospect du pays à bust, le Jah continue sa descente aux enfers, après qu’aucune équipe n’ait dénié parier sur lui ne serait-ce que pour une saison au minimum. Parce que si les Pels ne proposent pas quelque chose, c’en est sans doute terminé de l’aventure NBA de Jahlil…

Source texte : The Advocate

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top