News NBA

Donald Trump s’en prend à LeBron James sur Twitter : attention au retour de flamme du King

Donald Trump
Source image : BusinessIn

Après avoir déjà eu quelques micros accrochages interposés il y a quelques temps, Donald Trump et LeBron James se sont une nouvelle fois retrouvés au centre d’une affaire commune : le président ricain en a mis une couche sur le King, ambiance…

Il n’y a pas vraiment de timing parfait lorsqu’il est question de sortir des énormités sur les réseaux sociaux, mais s’il fallait en choisir un pour s’en prendre à LeBron, c’était clairement maintenant. Entre sa signature chez les Lakers il y a un mois et l’ouverture d’une école dans l’Ohio, le meilleur joueur au monde a été conservé au centre de l’attention et même été élevé à un rang exceptionnel en le voyant prendre des initiatives bienveillantes auprès des plus jeunes. Cela faisait longtemps, très longtemps même, que LeBron agissait d’une telle manière auprès des plus jeunes, surtout ceux de sa région natale. Mais en ouvrant la I Promise School cet été, c’est comme si le King avait atteint un palier supérieur, comme il le définissait d’ailleurs par lui-même auprès d’ESPN : cet accomplissement, c’est peut-être ce qu’on retiendra le plus dans un siècle, loin des MVP ou de son bilan en Finales NBA. Il semblait donc impossible, à l’heure actuelle, de s’en prendre à BronBron. Ou alors, façon LaVar Ball et autres, pour attirer l’attention et se faire des ennemis. Le genre de timing idéal pour Donald Trump, qui a donc utilisé son compte Twitter nucléaire pour en envoyer une au nouveau patron des Lakers. Interviewé par Don Lemon de chez CNN, LeBron pensait démarrer son mois d’août peinard, en continuant à enchaîner les workouts tout en surveillant la bonne mise en place de son programme scolaire à Akron. Mais le numéro 23, qui au passage a été évidemment mis dans le même sac qu’un autre joueur connu ayant porté ce numéro, va se réveiller du mauvais pied ce samedi…

LeBron James vient d’être interviewé par l’homme le plus stupide de la télévision, Don Lemon. Il a réussi à faire passer LeBron pour quelqu’un d’intelligent, ce qui n’est vraiment pas facile. Je préfère Mike !

Bien évidemment, on imagine la gueule de Jordan en voyant ces propos, lui qui doit écraser son cigare et prendre sa tête à deux mains. Non pas qu’on veuille tout de suite prendre une position claire et définie sur la politique globale du président américain actuel, sujet sur lequel nous pourrons revenir au fil du temps et à la fin de son mandat, mais obtenir le soutien de Donald Trump n’est pas forcément ce qu’il y a de plus souhaitable dans l’opinion publique d’aujourd’hui. Ce sont d’ailleurs plusieurs joueurs NBA qui se sont immédiatement exprimés sur les réseaux sociaux, ainsi que la presse sportive comme globale. Tendu, objectivement parlant, de faire passer LeBron pour un idiot quand il vient tout juste d’ouvrir une école afin d’aider la jeunesse à prendre le meilleur chemin possible dans la vie. Même parler des Lakers aurait, dans le meilleur des cas dégueulasses, pu éviter un saignement oculaire aussi rapide. Mais plus qu’une histoire de pique, c’est surtout la suite qu’on attend, évidemment. Et pas comme des gosses à la récréation, se demandant si Kevin va se battre avec Germain parce qu’il lui a piqué son handspinner, mais plutôt compte tenu des premières accroches entre LeBron et Donald Trump, ainsi que la nouvelle plateforme sur laquelle le King s’est installé. Los Angeles, no disrespect, mais ce n’est plus Cleveland. Les prises de positions de James auront un impact encore plus grand. Volontaire ou pas, cette nouvelle position va braquer les caméras et les micros sur le cyborg : voilà un premier test, en étant taclé par le président lui-même.

Il y a un an, c’est LeBron qui traitait le président d’abruti concernant la future non-présence de Stephen Curry et des Warriors à la Maison-Blanche. Aujourd’hui, c’est Donald Trump qui en met une couche en s’attaquant à James : when you come at the King, you best not miss.

Source : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top