Mavericks

Officiel, Chinanu Onuaku quitte Houston pour Dallas : un tir à la cuillère contre des petites cuillères, allez deal

Chinanu Onuaku

Relou ces mecs qui font des articles à partir d’une vanne.

Source image : YouTube

Si vous n’avez pas réagi à la news la nuit dernière, c’est que vous n’êtes pas des vrais. Au diable les Kawhi et autres LeBron, parlons de temps en temps des petites gens, ces joueurs dont on ne cause qu’en plein mois d’août et qui tombent aux oubliettes sitôt la saison repartie…

Chinanu Onuaku. Mais qui es-tu Chinanu ? D’où viens-tu Chinanu ? Chinanu Onuaku, 21 ans sur le passeport et drafté en 2016 à la 37ème place par les Rockets, est un pivot de 2m08 connu principalement pour… tirer ses lancers à la cuillère. Michael Chang style, la référence est réservée aux plus de 30 ans. Cinq matchs en 2017, un seul la saison passée, voilà pour le cursus NBA du bonhomme, pas de quoi fouetter un chat avec le dos de la cuillère. Le grand jeune homme d’origine nigériane aura néanmoins pu gambader un peu ces deux dernières saisons mais plutôt en G-League avec les Vipers de Rio Grande Valley. And now, from Louisville, at center, Chinanuuuuu Onuakuuuu a-t-on donc pu entendre une petite centaine de fois en deux ans pour un bon petit double-double de moyenne à l’arrivée (12,3 points et 10 rebonds). On en a fini avec le CV, on passe donc à l’info de la nuit, entre deux vidéos Huawei de l’aéroport d’Orly.

C’est évidemment Adrian Wojnarowski, qui prouve par la même occasion qu’il est fan de vaisselle, qui a officialisé ça hier soir avant notre dodo. Les Rockets envoient Chinanu à Dallas (le voyage ne coûte ainsi pas trop cher), lequel emmène avec lui une valise pleine de cash en échange d’un swap de Draft en 2020.

En soit ? Tout le monde s’en fout, car DeAndre Jordan, Maxi Kleber, Salah Mejri, Dirk Nowitzki et Dwight Powell devraient suffire à faire le bonheur de Rick Carlisle la saison prochaine à l’intérieur. Pas sûr donc d’avoir le plaisir de voir la gestuelle si originale de Chinanu au point de penaltoche à partir du mois d’octobre, et c’est plutôt du côté des Texas Legends que le Rick Barry du (très) pauvre devrait faire ses armes. A moins que ce premier échange d’amabilités entre Texans ne nous annonce un deal un peu plus intéressant, puisque l’on sait par exemple que les Rockets cherchent depuis belle lurette – tu m’étonnes – à se débarrasser du dérangeant Ryan Anderson, surtout maintenant que Carmelo Anthony semble à deux doigts de venir dévaliser la cantoche du Toyota Center.

Pour résumer ? Des lancers à la cuillère débarquent à Dallas contre trois petites cuillères accompagnées d’un ouvre-boîte et de quatre pique-assiettes. C’est loin d’être le deal de l’année, mais attention les yeux car Chinanu pourrait bien être le Capela du Staples Center, celui qui set de leurre pendant que tout s’agite en coulisses…

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top