Spurs

Officiel : Kawhi Leonard et DeMar DeRozan échangés, le coup de tonnerre attendu a bien eu lieu !

Kawhi Leonard, DeMar DeRozan

ET UN TREMBLEMENT DE TERRE EN NBA, UN DE PLUS.

Source image : Leonce Barbezieux pour TrashTalk

C’était la tendance et les esprits se sont échauffés en fin de matinée chez nous, alors qu’il était quatre heures du matin du côté de Toronto. L’info officielle est tombée quelques heures plus tard : Kawhi Leonard et Danny Green filent au Canada, échangés avec DeMar DeRozan, Jakob Poeltl et un premier tour de Draft. Une nouvelle ère va donc débuter, dans le Texas comme au Canada…

Cela ne pouvait plus durer. Le cirque entre le clan Kawhi et les Spurs était devenu trop malsain. Trop de non-dits, de regards de travers par écrans interposés, et le besoin irrémédiable pour les uns comme pour les autres de prendre de la distance pour de bon. Les Lakers avaient été évoqués très tôt, apparemment pour satisfaire le goût de Kawhi Leonard pour le soleil, le surf et sa région natale principalement, mais la franchise texane s’était montrée peu encline à renforcer un concurrent de l’Ouest. Faut pas pousser Poppy dans les orties hein. Les Sixers sont ensuite apparus dans les discussions, coin du pays dans lequel l’axe 1-3-5 aurait pu avoir une sacrée belle gueule avec The Klaw pour épauler les deux surdoués de Pennsylvanie. Oui mais non, car rien ne semblait satisfaire le joueur et son entourage, et plus particulièrement un oncle dont la réputation grandissait et rejoignait celle d’un mauvais mélange entre Kim-Jong Il et LaVar Ball. Puis ce mercredi 18 juillet, ce fut la croisée finale des chemins entre les envies de départ d’un franchise player renié et les GM souhaitant acquérir celui qui reste l’un des cinq meilleurs joueurs de la Ligue lorsqu’il est en bonne santé. Allez, avalanche de tweets, on analyse ça juste en dessous :

 Toronto est sur le point de finaliser un deal pour acquérir DeMar DeRozan, le trade incluant DeMar DeRozan.

Kawhi Leonard n’a pas envie de jouer à Toronto.

Les Spurs ont accepté d’envoyer Kawhi Leonard et Danny Green à Toronto contre DeMar DeRozan, Jakob Poeltl et un premier tour de Draft protégé en 2019.

Le premier tour de Draft en question est protégé 1-20. Au bout d’un an il se transformera en deux seconds tours de Draft.

Allez hop, emballé c’est pesé. Le plus « drôle » dans cette histoire ? La manière avec laquelle a été construit ce deal semble aller à l’encontre du désir des deux stars concernées. On est d’accord, les joueurs n’ont accessoiremet pas leur mot à dire, à moins que cela ne concerne LeBron. On est d’accord qu’après tous ces mois à emmerder le monde, Kawhi Leonard n’allait pas se voir envoyer une hôtesse pour l’accompagner à l’aéroport… mais que dire de DeMar DeRozan ? On a appris ce matin que les dirigeants de Toronto auraient plus ou moins garanti au joueur qu’il ne bougerait pas cet été, et le mec se réveille ce matin noyé sous les notifications et avec les valises déjà prêtes. Tu m’étonnes que le mec fait la gueule, surtout s’il n’est pas du matin. Et quand on connaît les problèmes psychologiques du garçon (DeMar DeRozan a fait partie cette saison du groupe de joueurs NBA ayant brisé l’omerta en ce qui concerne la dépression)… c’est du propre Tonton. En parlant de Tonton, l’ombre de celui du désormais ancien joueur des Spurs a encore plané ce midi lorsque Chris Haynes d’ESPN a balancé une nouvelle bombe nous apprenant que Kawhi Leonard serait assez chafouin à l’idée de déménager dans le grand Nord. Kawhi n’aime pas Toronto, Kawhi n’aime pas Philadelphie, Kawhi n’aime pas Boston, Kawhi n’aime pas les brocolis mais Kawhi ira où on lui dit d’aller et c’est donc la franchise canadienne qui hérite de sa moue légendaire, transformée ces derniers mois en gueule de six pieds de long.

Le deal en lui-même ? Si plusieurs noms intéressants sur le long-terme avaient fuité ces derniers jours (Pascal Siakam et OG Anunoby surtout), c’est finalement le grand Jakob Poeltl qui sera chargé de consoler le meilleur marqueur (et joueur ?) de l’histoire des Raptors dans l’avion. Ajoutez un pick de Draft protégé 1-20 en juin prochain, mettez donc Kawhi et… Danny Green dans la valise d’en face et wakatépé baboune. Danny Green ? Wow. Surprise dans le camp Spurs, qui perd donc un nouveau soldat de l’armée championne en 2014, qui ne compte donc en ses rangs plus que… Manu Ginobili et Patty Mills. On parlait donc de jeunes pousses à récupérer, de contrats polluants (coucou Pau) à dégager, mais c’est finalement l’une des figures de l’histoire de la franchise qui quitte le Texas, et on ne parle évidemment pas de Kawhi. Ouh qu’ils sont méchants. Sur le papier les Raptors ne s’en sortent donc pas si mal et le plus important chapitre du dossier sera évidemment de gérer un été 2019 lors duquel l’ancien ailier de SA sera le free agent le plus Capri-Seum de toute la Ligue. Alors on dit bon vent côté Spurs et bon courage aux Dinos. Pour les Spurs l’arrivée de DeMar DeRozan et l’idée de le voir enfin évoluer aux côtés d’un pur coach assure quasiment aux Eperons une 157ème présence consécutive en Playoffs, puisque la base Dejounte-DeMar-LaMarcus a fière allure aux côtés des anciens Patty Mills, Pau Gasol, Marco Belinelli, Rudy Gay et Manu Ginobili et des minots Poeltl, Walker, White et Bertans. Pour LeBronto une véritable nouvelle ère s’amorce, et notre petit doigt nous dit que les Kyle Lowry, Serge Ibaka et consorts pourraient bien déménager à leur tour dans quelques mois…

Voilà c’est fait, enfin entend-on jusque ici dans les rues de San Antonio. Le nouveau chapitre du grand livre d’une NBA qui n’a jamais été aussi excitée, et ça tombe bien parce que nous aussi. Allez, c’est quand déjà octobre ?

4 Commentaires

4 Comments

  1. Alban

    18 juillet 2018 à 18 h 32 min at 18 h 32 min

    Quelle belle connerie de la part du management des Raptors ! Trader un franchise player amoureux de son équipe et ayant besoin de stabilité pour un mec sortant de blessure n’ayant aucune envie de jouer au nord de la frontiere ! Un beau gâchis ! Les Raptors partent en cacahuète bientôt ils vont reprendre jose calderon ! Ça fait 20 ans que je supporte cette équipe même dans les moments difficiles et dieu sait qu’il y en a eu mais faire à DMDR le coup fait à Vinsanity prouve un vrai manque de loyauté de la part de cette équipe ! J’annule de ce pas mes billets d’avion pris pour l’an prochain tellement je me sent trahit !

  2. gimmickgui

    18 juillet 2018 à 18 h 52 min at 18 h 52 min

    San Antonio a sacrifié une jolie pièce (c’est pas forcément Kawhi) mais s’est débarrassé de leur pleureuse (Là c’est Kawhi). Ça me fait mal d’écrire ça mais il me semble que ce sont eux qui réalisent la bonne opération. Je suis dégouté pour Demar Derozan que j’apprécie vraiment mais je pense que c’est un mal pour un bien la pression sera moins forte pour lui au Texas et il va pouvoir passer une nouvelle étape. Non vraiment ce que je ne comprends pas ce sont les raptors le move paraît tellement mais alors tellement dangereux. L’équipe, le système avait fait ses preuves en régulière (OKC, le JAZZ veulent capitaliser sur leur bonne saison) et Lebronto parti tous leurs rêves me paraissaient réalisables. Et puis Casey est parti et là : sucette !

  3. Clément Guichard

    18 juillet 2018 à 19 h 49 min at 19 h 49 min

    Les raptors font un pari sur l’année…séduire leonard et le faire resigner. et si ça marche pas, tout foutre en l’air et recommencer à zéro…seul l’énorme contrat de Derozan était un frein au rebuilding de 2020 (seul powell a un contrat sûr en 2020-2021, source basketballreference). Plus on y réfléchit plus ça fait sens pour les raptors qui tentent un coup de poker monstrueux mais qui peut fonctionner. Je pense que le mojo Raptors était de tout manière brisé après cette énième déconvenue en playoffs…on s’en fout de gagner plus de 50 matches par saison si c’est pour s’arreter en ECSF ou ECF en se prenant des déculottés humiliante par Lebron.

    pour ce qui est des Spurs, ils parient que Demar peut prendre un nouvel envol après les déceptions canadiennes. Il va falloir déjà bien bosser sur son moral qui a l’air bien brisé (que des rumeurs, mais son état dépressif peut suggérer qu’une trahison comme celle-ci lui fait mal. Sa réaction instagram en est la preuve). Moi ce qui m’embête c’est Green…un rare mec du système Spurs et du titre 2014…un 3&d rare en NBA qui était ancré dans la culture de San Antonio et qui aimait la franchise. Ca me rappelle le sacrifice George Hill pour Kawhi en 2011…en espérant que comme à l’époque la rétribution sera positive, mais j’en doute. Parce qu’à côté de Derozan c’est le désert…un maigre pick sans grande valeur et un poetl qui n’est pas mauvais mais bon…hein.

    Je comprends que c’était une question d’équibilibre de la masse salariale (kawhi à 20, green à 10 et derozan à 27million la saison) mais vaut mieux virer Gasol (que je vénère pourtant) et son contrat A-B-U-S-E.

    il y avait de meilleurs trades à réaliser pour San Antonio. Murray et Harris de Denver pour une reconstruction avec des jeunes, Butler qui veut pas resigner à Minnessotta, McCollum ou Lillard des Blazers bon shooters à 3…J’adore Derozan mais son manque de régularité à 3pts et ses fragilités en défense ne collent pas avec le style Spurs, sans leur top player defensif l’année dernière était encore une des meilleurs défenses de la NBA. C’est pour ces raisons qu’il me semble que Butler (pour sa défense et son esprit de combat) et McCollum ou Lillard pour leurs talents de scorings et de shooters à 3pts auraient été plus adaptés.

    Après avoir dit tout ça, je souhaite sincèrement à Demar tout le bonheur du monde chez les Spurs, qu’il montre aux Raptors qu’ils ont déconné et que les Spurs voient Kawhi se morfondre aux Raptors…Les Spurs ont leurs lot de responsabilités dans la cassure avec Kawhi, c’est sûr mais je peux pas croire qu’une franchise qui a eu des décennies de stabilité soit la raison majeure du drame qui s’est joué avec Kawhi.

    MANU reste encore un an PITIE ! Et Green je peux te souhaiter que du bonheur, tu es un joueur formidable qui m’a fait tant rêver (deux images : son record de 3pts en final et ses actions décisives de BIG PLAYER lors du clutchtime du G5 en 2017 face aux Rockets)

  4. Roland

    18 juillet 2018 à 20 h 47 min at 20 h 47 min

    Derozan a eu le cran de parler des soucis psychologique que peuvent rencontrer aussi des basketteurs millionnaire, alors je m ‘ interroge aujourd’hui, un peu, de la santé mentale de Kawhi actuellement…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top