Grizzlies

Les Grizzlies signent Jevon Carter pour plusieurs saisons : l’héritage de Tony Allen est assuré

Jevon Carter

Ou pas.

Source image : YouTube

Jevon Carter vit un rêve éveillé. Sélectionné au second tour de la dernière Draft, Memphis a décidé de le conserver au sein du roster pour la saison à venir. Mieux que ça, l’ancien étudiant de West Virginia a signé un contrat courant sur plusieurs années. Réputé dans le championnat NCAA pour être un défenseur redoutable, son profil rappellera sans aucun doute aux fans celui de Tony Allen, véritable institution dans le Tennessee.

Sélectionné en 32ème position le 21 juin dernier, Jevon Carter va réaliser son rêve, il va jouer en NBA. Le General Manager des Grizzlies Chris Wallace a annoncé que le combo guard avait signé un contrat s’étalant sur plusieurs saisons. Si a priori cet engagement n’est pas garanti, Carter ferait bel et bien partie des petits papiers de la franchise pour la saison à venir. Originaire de Chicago, il est capable d’évoluer sur les postes 1 et 2. Il a réalisé un cursus complet de quatre ans dans son université en jouant en NCAA pour les Mountaineers de Virginie-Occidentale. Du haut de ses 189 cm et fort de ses 95 kg, Jevon Carter s’est fait un nom à l’université pour ses qualités défensives à tel point que les coachs du championnat universitaire le nommeront deux fois « défenseur de l’année ». Agressif sur le porteur de balle, souvent à l’extrême limite de la faute et doté d’une bouche toujours en mouvement, son profil fait penser au meneur des Clippers Patrick Beverley. Le genre de joueur que l’on apprécie dans nos bureaux, même si on en n’a pas. En phase offensive, Jevon Carter présente un profil assez complet. Très propre techniquement, il possède de bonnes aptitudes pour se créer son propre shoot ou servir ses coéquipiers ouverts. Son profil de two-Way player correspond donc tout à fait aux exigences de la NBA actuelle.

En sélectionnant Jaren Jackson Jr. et Jevon Carter, Memphis n’a pas fait dans la douceur lors de la dernière draft. Teigneux et dur sur l’homme, Jevon Carter correspond à merveille à l’identité « grit and grind » de la franchise. Véritable poison pour les attaquants adverses, il s’est déjà mis en valeur lors de ses première sorties avec sa nouvelle équipe lors de la Summer League. En effet, sous ses nouvelles couleurs Carter assure et envoie 25 points, 8 rebonds et 6 passes décisives face au Jazz et 19 points, 8 rebonds et 8 passes face au Thunder. Au final, il totalisera 12,6 points, 5,4 rebonds, 4,8 passes décisives et 1,4 interception en 23.8 minutes de moyenne sur cinq rencontres de ligue estivale. Des statistiques all-around pour ce leader naturel. Aucun doute ne subsiste sur le fait que Jevon Carter trouvera une place dans la rotation la saison prochaine. Plus que ça, il pourrait très vite devenir l’un des chouchous des fans présents aux FedEx Forum. Il rappelle d’ailleurs étrangement un certain Tony Allen (avec du tir), légende localee passé par la franchise entre 2010 et 2017. Également natif de Chicago et célèbre pour ses qualités défensives, il occupait une grande place dans le cœur des aficionados des Oursons. Son numéro 9 devenu mythique sera d’ailleurs bientôt retiré pour lui rendre hommage.

A Memphis, la meilleure attaque c’est la défense. Après avoir renforcé sa raquette avec l’acquisition du prometteur Jaren Jackson Jr., les Grizzlies misent sur Jevon Carter pour sécuriser les lignes arrières. A 22 ans et après quatre ans passés à terroriser les attaquants de NCAA, le verrou défensif fera bientôt ses grands début en NBA. Un profil presque devenu atypique dans une Ligue devenue la chasse gardée des shooteurs et des freaks, mais qui fera à coup sûr fantasmer les fans de la franchise du Tennessee.

Source: NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top