Hornets

Kemba Walker affirme ne pas vouloir quitter les Hornets : peur de s’attirer des ennuis ou réelle envie de long terme ?

Kemba Walker

Probablement la joie d’avoir Toni Pi en back-up.

Source image : YouTube

Déjà annoncé dans les rumeurs de transfert la saison passée, Kemba Walker voit son avenir demeurer incertain chez les Hornets. Son contrat expirant en fin de saison prochaine, le dragster n’hésitera pas une seule seconde à demander un contrat max à sa franchise. Pour l’heure il se dit prêt satisfait de sa situation à Charlotte mais est-ce réellement réciproque ?

Débarqué en Caroline du Nord en 2011, après trois années passées chez les Huskies de UConn, Kemba Walker a disputé sept saisons sous le maillots des Bobcats puis des Hornets. Régulier dans sa progression, il s’est imposé depuis quelques années comme le franchise player en puissance de son équipe. Le numéro 9 de Draft est même devenu un All-Star en 2017, une juste récompense sur le plan personnel. Le bilan collectif est cependant plus mitigé. Sous les ordres de coach Clifford, la franchise de Michael Jordan avait réussit à accrocher les Playoffs en 2016 après une saison prometteuse ponctuée par une sixième place à l’Est. En 2017, Charlotte termine onzième, erreur de parcours se dit-on. Pas vraiment puisque la saison passée, malgré l’acquisition de Dwight Howard, les Hornets galèrent à trouver leur rythme. Kemba Walker brille individuellement et plante 22,1 points par match mais l’équipe peine à décoller. Au final, Charlotte finit de nouveau onzième avec 36 victoires pour 46 défaites. Steve Clifford est viré puis ça sera au tour de Dwight Howard. L’ancien pivot du Magic est accusé de foutre le dawa dans le vestiaire et sera échangé chez les Nets contre Timofey Mozgov.

Plus étonnant, Kemba Walker s’est également retrouvé proche de prendre la porte avant la trade deadline. Le Ranger était souvent annoncé comme une possible monnaie d’échange pour gratter un pick, notamment à Cleveland où son profil intéressait LeBron James. C’est pourquoi à l’aube de sa dernière année de contrat, l’avenir du meneur d’1m85 en Caroline du Nord pose question. Libre comme le vent en juin prochain, le point guard espère secrètement que sa franchise lui offrira le contrat maximum qu’il n’obtiendrait surement nulle part ailleurs. Affaire à suivre. En recrutant James Borrego, les Hornets veulent rentrer dans une nouvelle ère. Devrait-elle s’écrire avec Walker, a priori oui. Le principal intéressé s’est notamment réjoui de la venue de Tony Parker. Le Français viendra jouer les doublures après 17 ans de bons et loyaux services à San Antonio. Néanmoins, le natif du Bronx n’a jamais vraiment caché son affection pour New York. Disposant d’un tout petit contrat, sûrement l’un des plus rentables de la Ligue, un transfert pourrait être facile à mettre en place. Un All-Star à 12 millions de dollars la saison, on n’en croise pas à tous les coins de rue. Actuellement en camp d’entrainement, Kemba Walker a affirmé auprès de The Athletic vouloir s’installer durablement dans la franchise. Interrogé sur ses envies de départs, il a tout de même tenu a rassuré tout le monde.

« En ce qui me concerne, à New York, j’en doute. Je suis un Hornet, et j’ai prévu de rester un Hornet pour longtemps, donc, ouais, je ne suis pas sûr de ça (New York).

Je n’ai pas prévu de partir non, ce n’est pas dans mon esprit à l’heure actuelle. »

A un an de la fin de son contrat, Kemba Walker a tenu à rassurer tout le monde. Selon lui, il veut s’installer sur le long terme dans la franchise du GOAT, à condition d’obtenir un contrat maximum bien sûr. Néanmoins, en NBA les choses vont parfois très vite. Isaiah Thomas avait également prévu de rester bien longtemps chez les Celtics et se retrouve aujourd’hui à jouer pour le minimum vétéran à Denver…

Source: The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top