Jazz

Officiel : le Jazz signe Georges Niang, la nouvelle trouvaille made in Utah ?

Georges Niang

Quin Snyder le magicien va-t-il encore faire des miracles ?

Source image : Youtube

Le Jazz n’a pas fait dans le clinquant pour remplacer Jonas Jerebko. Les mormons ont décidé de signer Georges Niang pour une saison. Passé par les Pacers et Golden State, le Sénégalo-Américain n’a jamais réussit à se faire une vraie place en NBA. Toutefois, ses bonnes performances en Summer League ont convaincu le front office de l’Utah et Quin Snyder de lui filer une place dans le roster la saison prochaine. 

Orphelin du Suédois, Jonas Jerebko, parti rejoindre les champions en titre de Golden State, les Jazzmen n’ont pas tardé à lui trouver un remplaçant. Alors que certains joueurs talentueux sont encore sur le marché, les dirigeants d’Utah ont encore surpris en allant chercher un profil presque inconnu au bataillon en la personne de Georges Niang. Selon The Salt Lake Tribune, Utah lui offert un contrat d’un an garanti au salaire minimum. Si ce nom de vous dit pas grand-chose, pas de panique. C’est tout à fait normal même si l’ailier-fort de 25 ans est déjà passé par la NBA. Drafté en 50ème position par les Pacers en 2016, il jouait auparavant dans la modeste équipe universitaire des Cyclones d’Iowa State. Chez les Pacers, il ne parviendra jamais vraiment à percer. Ses apparitions sont rares et ses moyennes sont faibles. Il tourne seulement autour de 0,9 point par match. Pour gratter du temps de jeu, Georges Niang fait comme beaucoup, un détour par la case G League, la petite-sœur de la NBA. Il évoluait la saison passé avec les Salt Lake Stars, la franchise affiliée au Jazz. Il y fera une saison solide en scorant près de 22 points par soir.

Ses bonnes performances lui vaudront de faire partie de la tournée estivale avec Utah. Toujours titulaire, dans une équipe jeune et fougueuse à l’image de Grayson Allen qui enchaîne les riders à l’échauffement, Niang s’éclate. Pas très rapide, ni très aérien il fait presque figure d’intrus parmi les freaks qui peuplent désormais en masse notre chère NBA. Néanmoins, il compense par une science du jeu nettement au-dessus de la moyenne. Georges Niang voit vite, plus vite que les autres. L’ancien des Pacers possède un profil de 4 au large, très adroit derrière la ligne à 3-points. En effet, malgré sa gestuelle intrigante dans laquelle il ne décolle presque pas au moment d’envoyer une bombe, Niang est un redoutable sniper. Il est également capable de finir grâce à son toucher de velours après avoir dépassé son adversaire. Son pourcentage de réussite dépasse les 50% en trois rencontres. Il collera 18 points, 10 rebonds et 4 assists face à Wendel Carter Jr. et aux Grizzlies puis 17 points et 4 rebonds face au Spurs. Il finira son récital par un sympathique 20 points, 8 rebonds, 2 passes décisives dans la tête de Kevin Knox et des Knicks. Le type est propre et ça valait bien un petit contrat.

Après un début de Summer League plus que réussi, Georges Niang fera partie du roster du Jazz la saison prochaine. Son contrat d’un an au salaire minimum est totalement garanti. Après avoir sorti OKC au premier tour des Playoffs la saison passée, Utah semble être paré à ré-éditer une telle performance. Et si Quin Snyder et sa bande avaient encore mis la main sur une belle trouvaille ?

Source texte : The Salt Lake Tribune

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top