Nets

Les Nets signent officiellement Dzanan Musa et Rodions Kurucs : on vous laisse 24h pour gérer la prononciation

Dzanan Musa

Ça commence à en faire des prospects d’Europe de l’Est à Big Apple…

Source image : YouTube

Les Nets avaient sélectionné les européens Dzanan Musa et Rodions Kurucs au second tour de la dernière draft, et les deux prospects feront donc partie du roster new-yorkais dès la saison prochaine. En effet, la franchise de la Big Apple leur a proposé un contrat de longue durée. Après avoir misé sur la maison de retraite américaine, place à la jeunesse européenne. 

Le front office de Brooklyn continue son chantier cet été. Après avoir transféré Mozgov et Lin, Brooklyn s’est renforcé en accueillant Ed Davis en provenance de Portland ainsi que le binôme Darrell Arthur-Kenneth Faried en provenance de Denver. Après avoir littéralement vendu leur âme pour recruter des Jason Terry, Kevin Garnett ou Paul Pierce pré-retraités, les Nets semblent enfin sortir la tête de l’eau. Ils disposeront dès la saison prochaine d’un choix de Draft leur appartenant, une première depuis un bout de temps. Malgré les contrats toxiques de DeMarre Carroll ou d’Allen Crabbe, la franchise new-yorkaise a retrouvé une santé financière saine, à tel point qu’ils pourront signer deux contrats au salaire maximum l’été prochain. Une petite renaissance. La saison prochaine sera encore placée sous le signe de la transition. L’objectif sera de construire un socle de joueurs solides autour d’éléments comme Spencer Dinwiddie, D’Angelo Russell ou Caris LeVert. Et ils seront donc entourés par deux nouveaux ailiers sélectionnés au second tour, Rodions Kurucs et Dzanan Musa.

Deux noms qui ne sonnent pas très cainris  et pour cause : ces deux shooters débarquent d’Europe de l’Est. Comme Kristaps Porzingis, la star de l’autre franchise de New-York, Rodions Kurucs est Letton. Sélectionné en 40ème position par les Nets, il arrive en provenance de Barcelone où il évoluait avec l’équipe jeune. Il a également fait ses grands début avec l’équipe A en Liga ACB le 7 janvier 2018 face au Betis Séville. Bon manieur de ballon et doué au shoot dans la lignée des basketteurs des pays de l’Est ayant foulés les parquets NBA, il avait été repéré par le Barça à l’occasion d’un tournoi Adidas Next Generation se déroulant à Madrid. Pour le faire venir Outre-Atlantique, les dirigeants des Nets ont du débourser la somme de 750 000 dollars afin de rompre son contrat avec le club catalan. Il s’est ensuite engagé pour un contrat de 4 ans et 7 millions de dollars selon Sportando. Le Bosnien Dzanan Musa évoluait pour sa part dans le championnat croate et plus précisément au KK Cedevita. Il y tournait à 12,4 points la saison dernière. Sélectionné en 29ème position, l’arrière de 2m03 a gagné le championnat de Croatie en 2016. Son principal fait d’arme reste ses perfs lors du Championnat du Monde des moins de 16 ans en 2015 remporté avec son pays. Il y figurait dans le 5 dans la compétition aux côtés de deux autres rookies de sa cuvée, Wendell Carter Jr. et Collin Sexton. S’il se dit heureux de rejoindre le championnat le plus prestigieux au monde, la date de signature son premier contrat tombe par contre le même jour… que le 23ème anniversaire du massacre de Srebrenica. Un triste évènement durant lequel 8000 bosniens ont trouvé la mort pendant la guerre des Balkans et un malheureux hasard pour le jeune homme. L’arrivée de Musa chez les Nets n’en est en tout cas pas le fruit (du hasard) car son agent n’est d’autre que Jeff Schwartz, l’homme qui gérait les droits de Jason Kidd, Paul Pierce et Deron Williams. Décidément, le monde de la balle orange est petit.

Les Nets misent donc sur la jeunesse et le talents européens pour renforcer leur effectif. Les signatures de Dzanan Musa et de Rodions Kurucs sont également le symbole d’une NBA qui s’internationalise toujours plus. Grace à des pionniers comme notre TP national, Pau Gasol ou encore Dirk Nowitzki, les joueurs du vieux continents ont désormais leur mot à dire et peuvent prétendre très jeune à rejoindre le meilleur championnat du monde. 

Source: Sportando

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top