Bulls

Officiel : Jabari Parker aux Bulls pour 2 ans et 40 millions de billets verts, retour à la maison et nouveau départ

Jabari Parker

Jabari rentre au pays

Source image : Youtube

Depuis le début de la Free Agency, les Bucks n’avaient pas du tout l’air pressés de proposer un contrat à leur ailier-fort Jabari Parker. Cela s’est confirmé et tout s’est accéléré sur les dernières heures pour que le numéro 2 de la Draft 2014 puisse s’engager pour deux ans et 40 millions de dollars avec la franchise de sa ville natale, les Bulls. C’est un pari dont les risques sont calculés côté Chicago et c’est une sorte de nouveau départ pour ce joueur qui a subi deux grosses blessures sur les deux dernières années.

82 matchs joués par l’ami Jabari sur… les deux dernières saisons. Les ruptures à répétition du ménisque de Parker ont clairement dû refroidir les ardeurs de Bucks, précipitant une rupture entre les deux parties. D’autant plus que Milwaukee possède en Giannis Antetokounmpo un joueur qui s’épanouit magnifiquement au poste 4. Du coup, comme le rapporte le toujours très bien renseigné (et très habile dans ces formulations au soir de la Draft) Adrian Wojnarowski, quand les Bulls ont manifesté leur intérêt pour le joueur, les Bucks n’ont proposé aucune opposition.

Le GM des Bucks, Jon Horst, a dit à ESPN que les Bucks n’allaient pas s’aligner sur l’offre (des Bulls) et qu’ils ont bossé en bonne intelligence avec Parker et son agent Mark Bartelstein pour le laisser négocier en tant qu’agent-libre non-restreint avec les Bulls. Il n’y avait aucune perte pour les Bucks à faire ce geste.

En clair : les Bucks ne comptaient aucunement proposer un aussi gros contrat à Jabari Parker (voire pas de contrat du tout hormis la qualifying offer) donc ils ont été beau joueur et ont accepté de renoncer à cette qualifying offer pour éviter de faire perdre du temps à tout le monde inutilement.

C’est bon esprit et cela va permettre à Jabari Parker de tout de suite se concentrer sur ce nouveau défi qui s’offre à lui. Car s’il revient dans sa ville natale et qu’il doit être très content de ça. Il n’a pour autant qu’une seule année de garantie dans ce contrat puisque la saison 2019-20 est soumise à une « Team option ». Ce seront donc les Bulls qui au bout de la saison à venir, décideront de conserver ou non leur nouvel ailier-fort. Et attention car la concurrence sera réelle dans la rotation intérieure à Chicago. Lauri Markkanen, Bobby Portis (ne pas le provoquer hein Jabari), le rookie Wendell Carter Jr mais aussi Cristiano Felicio et les pivot Omer Asik ou Robin Lopez voudront avoir droit à quelques minutes. Ce qui nous fait donc sept joueurs – en comptant Parker – pour les postes 4 et 5. Il est possible que Fred Hoiberg tente des choses du genre Markkanen ou Jabari au poste 3 mais il est clair qu’il va falloir se donner et prouver sur le parquet pour avoir du temps de jeu dans ce roster plein de jeunesse et de promesses.

En tous cas, il faut surtout espérer que Jabari Parker a mis ses soucis de genou derrière lui une bonne fois pour toute afin qu’il puisse enfin nous montrer si le potentiel qui lui était crédité au moment de sa Draft était bien réel ou non. Pour les Bulls, c’est un coup intéressant avec des risques bien limités. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top