Heat

Officiel : le Heat offre un two-way contract à Tim Duncan et David Robinson, enfin presque

Anthony Davis, Omar Sy

En attendant Parker Bowen et Gervin Elliott.

Source image : Dailymotion

Hein, quoi, comment, pardon ? Allez, on inspire un grand coup et on lit correctement la phrase suivante. Non, le Heat n’a pas signé Tim Duncan et David Robinson, le Heat a signé… Duncan Robinson. Très drôle.

C’est le genre d’info susceptible de vous faire rouvrir une bouteille, quand vous étiez déjà suffisamment allumé pour ne pas lire correctement la phrase. Duncan Robinson qui signe un two-way contract au Heat, et pourquoi pas le dénommé Pogba Mbappe qui jouerait avec les Croates dimanche. Passé le temps de la fausse mauvaise surprise, nous vous présentons donc le Sieur Duncan McBryde Robinson, sobriquet d’immortel écossais mais avant tout joueur de panier-ballon à ses heures perdues. Honnête shooteur ayant fait ses preuves à l’université de Michigan durant les trois dernières saisons, le bien nommé faisait partie des mecs les plus surveillés par le staff du Heat durant la Summer League de Sacramento et celle se déroulant actuellement à Las Vegas.

Et bingo de luxe, on peut dire que le bonhomme a tapé dans l’oeil de son front office. Cinq matchs joués entre la Californie et le Nevada, tous dans le starting five, et des pourcentages à faire passer Stephen Curry pour un croisons-les raté entre Andre Roberson et Hasheem Thabeet. 22/38 au tir dont… 17/27 du parking des employés inconnus, ça vous pose quand même quelques bases. Des moyennes de 12,4 points et 2 rebonds en 25 minutes qui en en tout cas suffi à la franchise floridienne pour lui offrir un two-way contract, ce fameux bout de papier qui fait de toi l’esclave parfait de tes patrons.

Duncan Robinson a peut-être le millionième du talent correspondant à son blase, mais c’est bel et bien le blondinet qui sera en short à la rentrée, au contraire des ses deux illustres homonymes. On attend désormais avec impatience la signature de Webber Bibby aux Lakers ainsi que celle de Malone Stockton à Chicago, mais on va gentiment prendre l’habitude de s’asseoir avant d’écouter les infos.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top