Knicks

Kevin Knox annonce la couleur direct : l’objectif, c’est d’être le Rookie de l’année 2018-19

Kevin Knox
Source image : NBA league pass

Séduisant sur cette Summer League 2018, Kevin Knox n’a pas l’air d’être timide et le garçon voudrait poser sa brouette sur la table dès la saison qui arrive. Rookie de l’année prochaine ? C’est l’objectif de KK.

Ils seront nombreux à l’affirmer entre aujourd’hui et le jour de la reprise en octobre, mais seuls quelques privilégiés seront pris au sérieux. Dans le haut de la Draft 2018, des têtes talentueuses sont déjà sorties du lot et peuvent s’exprimer sur la course au ROY sans trembler du menton, des têtes dont celle de Kevin Knox. Sélectionné en fin de Top 10 de la dernière Draft par les Knicks, le produit formé à Kentucky régale pour le moment en ligue estivale, grâce à son agressivité, son sens du scoring, ses qualités athlétiques et sa maturité pour un garçon qui est à peine majeur. Sérieux et détendu à la fois, Knox sait qu’il peut rapidement rentrer dans le coeur des fans des Knicks et il n’a pas prévu de perdre de temps pour ce faire. Interviewé par le NY Post, Kevin a été très clair sur l’objectif de sa saison prochaine, celle qui sera symbolisée par le domaine de la découverte. Les déplacements, les matchups, le rookie wall, les back-to-back, les tentations, la presse de Gotham, les attentes, les critiques, la pression, autant d’éléments dont Knox n’a pas encore trop conscience et qui vont lui rentrer de plein fouet dans la gueule. Mais si on parlait d’un joueur peu confiant et craintif on zapperait tout de suite sa citation. Sauf que dans le genre torse bombé et regard noir, Double-K a de quoi causer.

Rookie de l’année, c’est mon objectif. Ce sera inscrit sur le mur de ma chambre. C’est ce que je désire, et c’est ce pour quoi je vais bosser dur. Je ne l’ai pas littéralement pas sur un mur, mais c’est écrit sur un bout de papier qui est collé sur le mur, avec marqué « Rookie de l’année » dessus. Chaque fois que je me réveille, je le regarde, et je sais pour quel objectif je dois bosser.

Bien évidemment, au premier abord, les favoris se démarquent déjà et ont une hype bien plus grande dans leur valise. Les Luka Doncic, DeAndre Ayton, Marvin Bagley, Trae Young, Jaren Jackson Jr, Mo Bamba ou autres Wendell Carter Jr sont dans la tête des futurs votants et il faudra un sacré boulot pour les déloger. Sauf que deux points vont dans le sens de Kevin Knox, à quelques mois du début de sa carrière professionnelle. Premièrement, les opportunités. Vue la saison de merde que les Knicks vont probablement nous pondre, il y a de fortes chances pour que l’ailier devienne rapidement titulaire et puisse scorer en abondance dans l’effectif de David Fizdale. Avec une faible concurrence à son poste, pas de véritables attentes à New York en terme de résultats et du temps devant lui, Knox pourrait tout à fait verrouiller le poste d’ailier titulaire, donc avoir du gros temps de jeu, donc produire généreusement sur la feuille de stats. Deuxièmement, l’effet surprise. On l’a vu avec Donovan Mitchell la saison dernière, pourtant loin du Top 10 de la Draft le rookie du Jazz a vu toutes les étoiles s’aligner et sa campagne a été remarquable. Suffisamment pour le considérer comme le ROY, si Ben Simmons n’avait pas été de sa cuvée pour cette saison. Alors certes, les deux joueurs dont on parle sont allés en Playoffs, ce dont Knox ne peut que rêver aujourd’hui, mais qui sait ce que le garçon peut nous réserver pour sa première année en NBA ? Il aura des cartouches dans son fusil, donc à voir comment va-t-il dégainer.

Kevin Knox, Rookie de l’année 2018-19 ? La cote est très chaude, mais sur un malentendu… pourquoi pas.

Source : NY Post

1 Comment

1 Comment

  1. LEPIVOT

    11 juillet 2018 à 20 h 36 min at 20 h 36 min

    Ok je vois le coté « FREAK » mais honnêtement je ne pense pas qu’il a une chance d’être dans le top 3 Rookie de l’année .

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top