Cavaliers

De la troisième option à franchise player : Kevin Love est le nouveau boss des Cavaliers… s’il accepte le défi

Kevin Love

L’amour consentant, c’est la base.

Source image : YouTube/NBA

Ils étaient trois, il n’en restera qu’un. Dépourvu de Kyrie Irving et de LeBron James, partis voir ailleurs, Kevin Love se sent bien seul dans l’Ohio. Pourtant le départ de l’ancien franchise player des Timberwolves est loin d’être acté. L’ailier-fort pourrait bien repartir pour une nouvelle saison sous les couleurs de Cleveland où un rôle de mentor pour les jeunes pousses et surtout une place de leader lui est promise. 

Déjà laissés orphelins de Kyrie Irving l’été dernier, les Cavs devront faire sans LeBron James la saison prochaine. Le dégarni d’Akron a cédé aux sirènes de Los Angeles et de Magic Johnson. Après quatre présences consécutives en Finale NBA face à leurs meilleurs ennemis de Golden State, l’heure est à la reconstruction à Cleveland. Une reconstruction qui s’effectuera avec le très contesté Tyronn Lue, encore sous contrat suite à sa prolongation obtenue après le sacre de 2016. Pour débuter une reconstruction, il faut une base solide. Cette base c’est peut-être Collin Sexton. Le meneur d’Alabama a été sélectionné en huitième position le 21 juin dernier à la Draft. Cette base elle pourrait également être Kevin Love, encore là malgré tout les mouvements qui ont agité le quotidien de la franchise. Débarqué dans la franchise à l’été 2014, Love a formé un Big Three champion en 2016 avec James et Irving. Encore sous contrat, coach Lue s’est exprimé sur sa situation au micro de SiriusXM NBA Radio.

« Pas pour l’instant. Nous allons parler avec lui aujourd’hui ou demain, moi et Koby Altman. C’est un membre important pour ce que nous avons prévu pour la suite. Nous allons voir s’il veut être ici pour reconstruire avec nous, pour aider les jeunes joueurs à mûrir. Nous allons voir comment il se sent et ce qu’il veut faire. Je pense qu’il a gagné ce respect de notre part et de ma part, de notre organisation pour que s’il souhaite se retrouver dans une meilleure position, nous fassions en sorte qu’il le soit. Il a gagné ce droit. Koby m’a dit qu’il voulait rester et qu’il voulait être ici. Donc nous sommes heureux d’avoir Kevin. Chaque année, il est beaucoup critiqué mais a toujours été bon. Il est en 20-10 tout les ans. Être le troisième dans la hiérarchie de son équipe et tourner en 20-10 c’est remarquable. Il était le leader d’une franchise avant avec Minnesota, maintenant il a l’opportunité de l’être à nouveau à Cleveland. Donc, je suis excité pour Kevin et je pense qu’il l’est aussi. Nous allons partir de là. »

Ainsi, après avoir passée quatre années à jouer les deuxièmes ou troisièmes options, Kevin Love pourrait être la pierre angulaire de la reconstruction de la franchise de l’Ohio. Après avoir occupé le même rôle à ses débuts dans la Ligue chez les Wolves, le rôle de go-to-guy lui est promis. Sérieux et appliqué, le numéro 0 a régulièrement été critiqué par les observateurs comme le souligne Tyronn Lue. Néanmoins, l’ancien de UCLA n’a jamais baissé les bras et a réussi à obtenir sa bague. Les dirigeants de Cleveland sont bien entendu satisfaits du travail accompli et c’est fort logiquement qu’ils lui laisseront le choix de s’en aller ou de rester. Un geste classe de la part de la troupe à Dan Gilbert. S’il décide de partir, Kevin Love n’aura cependant pas la même flexibilité que son copain LeBron. Encore sous contrat, Cleveland devra trouver un trade qui arrange les deux partis. Compliqué comme affaire. A contrario, s’il reste Love aura un rôle de mentor auprès de Cedi Osman, Ante Zizic ou encore Collin Sexton à assumer. Toutefois, pas question de tanker pour le front office des Cavaliers. Dans une Conférence Est faiblarde, les Cavs veulent jouer des coudes pour accéder à une place en Playoffs.

Une nouvelle ère débute dans l’Ohio. Sans LeBron, un nouveau chapitre commence et il pourrait s’écrie avec Kevin Love. Les Cavaliers aimeraient que l’ailier-fort reste mais ne le retiendront pas s’il souhaite aller voir ailleurs. L’avenir de Kevin Love n’est pas encore acté et de nouveaux mouvements sont à prévoir du côté de Cleveland.

Source texte : SiriusXM NBA Radio

1 Comment

1 Comment

  1. gimmickgui

    11 juillet 2018 à 14 h 12 min at 14 h 12 min

    Les CAVS n’ont-ils vraiment aucun moyen pour aller ferrer un plus gros poisson dès cette année ? Pourtant, le départ de Lebron a sûrement dû ouvrir quelques espaces dans leur masse salariale… C’est l’Ohio qui ne fait pas rêver ou les teammates ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top