Rockets

Démunis au poste 3, les Rockets placent leurs espoirs sur Carmelo Anthony : un bon pari ?

Carmelo Anthony

Les retrouvailles avec Mike D’Antoni pourraient être mythiques.

Source image : YouTube/NBA

Carmelo Anthony s’éloigne chaque jour un peu plus de l’Oklahoma, ce n’est un secret pour personne. Mais loin de partir au hasard, il prendrait la direction du Texas. Nous vous évoquions plus tôt, les Rockets auraient des allures de gros forceurs sur le dossier.

Dans la série « feuilletons de l’été en NBA », je demande Carmelo Anthony. Pourtant encore sous contrat, le All-Star du Thunder anime gaiement la free agency de juillet. Et vous savez très bien pourquoi. Son contrat, Sam Presti veut se torcher avec et le redonner à Melo accompagné de la valise de billets qui lui est due. Ça tombe bien car Sweet Melon ne se voit pas continuer une année de plus dans le rôle qui est le sien au Thunder, à savoir construire un mur autour de la Chesapeake Energy Arena. Et, aussi décrié qu’il peut être, un type 10 fois All-Star ne laisse jamais insensible les franchises NBA. Et surtout pas une en quête de sa superteam. Vous l’avez compris, on en vient aux Rockets. La franchise du milliardaire texan Tilman Fertitta avait fait sensation l’été dernier en faisant signer Chris Paul. Dans le trade, le poste 3 Luc Mbah a Moute était lui aussi arraché aux mains d’un Doc Rivers impuissant. Un vrai meneur pour épauler Harden sur la ligne arrière, un très bon défenseur en back-up de Trevor Ariza au poste 3, on se disait que les Warriors allaient enfin trouver un adversaire à leur taille à l’Ouest. Ce ne fut pas complètement faux, car les Fusées sont arrivées en tête à l’issue de la saison régulière, mais ce n’est pas complètement vrai, car elles ont échoué aux portes des Finales NBA, dans un Game 7 face aux… Dubs. Néanmoins, pour une première saison avec cet effectif renouvelé, le bilan est très satisfaisant : « Bravo Morey ! », pouvions-nous chanter à tue-tête en il y a encore un mois. Oui mais ça c’était avant, car depuis le 1er juillet, les mauvais choix s’accumulent à la tête des Rockets : Chris Paul conservé pour… 160 millions sur 4 ans = Ariza et Mbah a Moute ne pouvant être conservés. Aïe. C’est ainsi que les Fusées verraient en Melo le messi selon l’incontournable Adrian Wojnarowski d’ESPN.

Don’t worry, take Carmelo Anthony

« C’est la misère sur l’aile ? Nos deux bons défenseurs se sont barrés ? Attends j’ai une piste ! Je connaissais un gars-là, à New York, qui m’avait fait virer mais bon il est sympa et il aime bien shooter. » Car, outre le fait que Mike D’Antoni ne doit pas porter particulièrement Carmelo dans son cœur, le profil du poste 3-4 du Thunder n’a pas grand-chose de ressemblant avec un 3&D à la Trevor Ariza, qui apportait une assise et une régularité appréciable pour le jeu à 1000 à l’heure des Fusées. Moins important car pas titulaire mais tout aussi précieux dans son rôle, le Camerounais Luc Mbah a Moute est typiquement le genre de joueur dont les Rockets avaient besoin, un mec pouvant faire le taf pour deux en défense pendant que le cuistot se faisait cuire un œuf. Même si sa blessure à l’épaule a handicapé sa fin de saison et notamment sa postseason, où il n’était plus que l’ombre de lui-même sur le parquet. Mais que les fans des Rockets se rassurent, Daryl Morey et sa bande seront les premiers sur le coup sitôt que Carmelo Anthony entrera dans le monde des agents-libres. S’il veut véritablement rejoindre son pote Chris Paul, on imagine que l’homme au bandeau acceptera un salaire faible, surtout après tout ce qu’il va se mettre dans les fouilles en partant d’Oklahoma City. Mais, lui qui ne s’imagine pas sortir du cinq majeur au Thunder, sera-t-il assuré d’en faire partie dans le Texas ? Ne passera-t-il pas après un P.J. Tucker qui avait plu à D’Antoni en Playoffs, par son efficacité au tir (48% dont 47% du parking) et l’énergie qu’il déployait, au rebond notamment ? Si Melo ne se fond pas rapidement dans le jeu des Rockets, on imagine que son ancien coach saura lui faire comprendre. Sans rancune.

On a donc de bonnes chances de voir le duo Antonesque se reformer, pour le meilleur… ou pour le pire ? Le potentiel de brique est assez hallucinant si le mode iso est enclenché. Mais on peut imaginer que Melo daigne enfin à faire des sacrifices pour se rapprocher d’une bague. On a dit imaginer, d’accord !?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top