Celtics

Brad Stevens veut absolument conserver Marcus Smart : et si le pitbull restait un an de plus chez les Celtics ?

Marcus Smart

Une solution qui pourrait finalement arranger tout le monde.

Source image : Youtube

La saga Marcus Smart préoccupe tout le peuple vert depuis le début de la période de la free agency. Agent-libre restreint, le combo guard attend avec impatience une proposition de la part de sa franchise. Néanmoins, au moment de poser les sous sur la table, le téléphone de ce cher Danny Ainge ne fonctionne plus. Les deux camps sont au point-mort. Toutefois, le coach Bras Stevens vient de monter au créneau pour témoigner une nouvelle fois, de la confiance qu’il porte à son numéro 36. 

L’avenir de Marcus Smart fait partie des grands feuilletons à rebondissements cet été. Celui qui est capable de jouer aux deux postes du backcourt sort d’une belle saison avec sa franchise. A Boston son impact ne se réduit pas à sa simple ligne statistique de 10,2 points, 3,5 rebonds et 4,8 passes, qui a première vue peut paraître banale. Bien qu’il soit le back-up de Kyrie Irving, Marcus Smart fait figure de premier rempart, de stoppeur défensif, de chien de garde prêt à se sacrifier pour aider son équipe. Si un ballon traîne vous pouvez être sûr que le pitbull se jettera dessus sans calculer. Un sens du dévouement qui l’a même poussé à revenir plus tôt que prévu malgré une sérieuse blessure au pouce, pour aider son équipe au milieu des Playoffs. Plus ancien représentant des Celtics, Marcus Smart est l’âme de cette équipe.

Néanmoins, personne ne sait s’il refoulera de nouveau le parquet du TD Garden avec un jersey des C’s sur les épaules. Après avoir affiché ses ambitions salariales très tôt dans la saison, Marcus Smart arrive à la fin de son contrat rookie et se retrouve actuellement free-agent.  S’il affirme vouloir poursuivre l’aventure dans le Massachusetts, Danny Ainge et ses collègues ne semblent pourtant pas très chauds pour lui donner le contrat de quatre ans et les 60 millions de dollars qu’il désire. Le GM voit plus loin que le bout de son nez et pense déjà aux prolongations de contrat de Kyrie Irving voir de Jaylen Brown dès l’été prochain. Actuellement à Dallas auprès de sa mère malade, Smart est fortement agacé par la situation. Finalement, selon MassLive.com il pourrait se pencher sur la qualifying offer qui lui a été transmise. En prenant les 6 millions de dollars de cette alternative, il deviendra agent-libre sans restriction l’été prochain et pourrait alors discuter avec la franchise de son choix. Pour l’heure, seul Sacramento lui aurait manifesté de l’intérêt. Les Kings, désireux de garnir un backcourt déjà bien fourni, pourrait transmettre une offre au chien de garde peu de temps après avoir raté Zach LaVine. En effet, les Bulls ont matché l’offre faite à l’ancien arrière des Wolves. De son côté, Brad Stevens a réitéré ses compliments à son joueur pour tenter de faciliter son processus de prolongation à Boston.

« Je l’ai vu quelques jour avant le début de free agency. Il était en ville pour son camp d’entrainement. Je l’ai vu au nouveau centre d’entrainement, on beaucoup parlé. Je ne suis pas impliqué dans tout les aspects de la négociation et dans tout les chiffres et il le sait. Il sait aussi que nous voulons vraiment qu’il reste. Je sais que notre front-office travaille dur autour de ça. »

Nul ne sait si la carrière du sixième choix de Draft se poursuivra chez les Celtics mais il peut compter sur le soutien de son coach Brad Stevens. Si les deux camps sont toujours au point mort une éventuelle offre de Sacramento devrait faire bouger les choses. En effet, si offre il y a, Boston aura 48 heures pour décider de la matcher. Affaire à suivre.

Source texte : MassLive

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top