Spurs

Tony Parker a vu Tim Duncan avant son départ : il devait écouter son cœur, son cœur l’a conduit à Charlotte

Tony Parker et Tim Duncan

Un peu gnan-gnan, mais… so Spurs.

Source image : YouTube

Deux ans après le départ de Tim Duncan, une nouvelle page se tourne à San Antonio. Tony Parker s’apprête à rejoindre les Charlotte Hornets, la franchise de son idole de toujours, Michael Jordan. Mais avant de rejoindre la Caroline du Nord, TP a tenu à échanger avec ses anciens coéquipiers dont un certain Timmy. Séquence émotion. 

On l’avait pressenti bien avant la fin de la saison : quelque chose se tramait entre les Spurs et Tony Parker. Relégué à un rôle de troisième meneur, Tony assistait alors depuis le banc de touche, impuissant, à l’élimination des siens (4-1) au premier tour des Playoffs face aux futurs champions de Golden State. L’été de la franchise texane s’annonçait agité, Kawhi Leonard parlait déjà de vouloir quitter la franchise. Puis tout s’enchaîne, et notamment les propos de Parker sur la blessure du go-to-guy des Spurs qui dérange. Le divorce semble inévitable. La nouvelle arrive finalement début juillet : après 17 ans de vie commune, le héros du basket français va rejoindre les Charlotte Hornets. Ainsi, il va vêtir le maillot de la franchise de Caroline du Nord détenue par son idole Michael Jordan. Dans un rôle de back-up de Kemba Walker, il rejoindra également son ancien partenaire chez les Bleus, Nicolas Batum, qu’il considère comme son petit frère. Les deux sont également en collaboration dans le projet ASVEL. Bien entendu la décision n’a pas été facile et c’est avec pleins de souvenirs et le cœur léger que Tony Parker va quitter sa franchise de cœur. Celle qui l’a vu grandir et celle avec qui le numéro 9 a remporté quatre titres. Il s’est d’ailleurs confié à ce sujet pour le San Antonio Express News depuis la France.

« Cela va être très émouvant. Je ne serai pas surpris s’il y’a des larmes dans mes yeux. Les Spurs resteront ma maison pour toujours. San Antonio occupera toujours une grande part de ma vie. Au final, j’ai juste senti que les Hornets me voulaient plus. Les Spurs m’ont fait une offre mais c’était seulement pour une année, et le rôle n’était pas bien défini. Je voulais un vrai challenge. Je ne voulais pas être coach avant d’être vraiment un coach.

Je ne me suis jamais vraiment rendu compte que ce que nous avons fait était dur. Moi, Manu et Tim prenions moins d’argent à chaque fois à la free agency. Ce n’est pas facile de construire une dynastie. Je pense que beaucoup de gens le prenne pour acquis. Je ne pense pas que ce que nous avons fait se passera à nouveau. »

Cette saison Tony Parker a beaucoup conseillé Dejounte Murray, l’avenir de la franchise à la mène. Le jeune numéro 5 des Spurs a suivi avec attention toute les consignes données par TP et s’est amélioré au fur et à mesure. Notamment lorsque Murray a été lancé dans le grand bain des Playoffs l’an dernier face à Houston après la blessure à la cuisse de Parker. En même temps, il y a pire comme mentor que d’avoir un gars quatre fois titré et six fois All-Star, et le gamin est d’ailleurs reconnaissant.

« Il était un mentor pour moi. Il me parlait beaucoup. Maintenant, c’est à moi de travailler dur et de prendre ses conseils à cœur. »

Avant de prendre sa décision, TP est également allé consulter son ami Tim Duncan, à la retraite depuis deux ans. Dans le ranch de Timmy, les deux hommes se sont parlés longuement, ils ont débattu de la situation et ont parlé de l’avenir. A ce propos, après sa pige chez les Hornets, Tony Parker devrait revenir dans le Texas habiter avec sa femme et ses deux enfants. Car sa vie est ici.

« Avant de prendre ma retraite, je reviendrai à San Antonio pour trainer avec Timmy. Il m’a dit que je devais faire ce qui me semblait être le mieux. J’avais juste à suivre mon cœur. »

Nul doute que le départ de Tony Parker pour la Caroline du Nord fut une décision difficile à prendre pour le Français. Même si le voir sous un autre maillot la saison prochaine sera difficile pour tout le monde, le nom de Tony Parker sera à jamais associé à celui des San Antonio Spurs. Une histoire d’amour qui se poursuivra bien après sa carrière dans le ranch de Tim Duncan aux côté d’El Manu et de Pop, autour d’un bon verre de vin.

Source: San Antonio Express News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top