Lakers

Ivre, Rajon Rondo pense pouvoir aller en Finales NBA dès cette année : la télé-réalité a déjà commencé à L.A.

Rajon Rondo

On préfère vous prévenir, cette image reviendra à chaque intervention de ce bon vieux Rajon.

Source image : Pinterst

Fraîchement signé aux Los Angeles Lakers, le meneur de 32 ans pense pouvoir gagner tout de suite et tenir tête aux cadors de la Conférence Ouest. C’est bien gentil, mais il faudrait d’abord un effectif cohérent dans la cité des anges.

Premier épisode du feuilleton Lakers 2018-19. Aujourd’hui, c’est Rajon Rondo qui s’y colle et nous balance des déclarations dont il a le secret. L’ancien meneur des Celtics, qui a signé pour un an et 9 millions de dollars chez les rivaux de Los Angeles, s’est prêté au jeu des interviews au micro de l’Associated Press. Et depuis la signature du King dans la cité des anges, autant vous dire que ça s’enflamme un tantinet.

« Vous pouvez mettre n’importe quels joueurs autour de LeBron James : comme il l’a fait huit fois d’affilé, il ira en Finales NBA. Donc mes attentes sont exactement les mêmes. Même avec l’ajout des Warriors [la signature de DeMarcus Cousins, ndlr] et les Rockets qui continuent sur leur lancée, je pense que l’on peut être tout en haut dans le lot. C’est tôt, évidemment, et je ne promets rien du tout, mais au bout du compte, je m’attends à gagner. Et rien d’autre. »

Avant d’aller plus loin, il faut saluer l’esprit de compétiteur du bonhomme. Le joueur de 32 ans sort d’une campagne de Playoffs de toute beauté avec les Pelicans et son apport pourrait faire beaucoup de bien à l’effectif des Lakers. Mais paye ton roster. Avec un spacing digne de l’écartement des sourcils d’Anthony Davis, l’attaque de la franchise pourpre et or risque de ne pas être à la hauteur des ambitions du néo-Laker. Entre Rondo, Lance Stephenson, Lonzo Ball et Kentavious Caldwell-Pope, les lignes arrières sont en plein chantier et pourraient drastiquement changer d’ici le début de saison. En y ajoutant un potentiel transfert de Kawhi Leonard (et toutes les contreparties qui devront être cédées), personne ne peut encore dire quelles seront les rotations à Los Angeles. Beaucoup de boulot en perspective donc avant de pouvoir parler de 17ème titre de champion.

Ça s’enflamme doucement du côté des Lakers, et pour cause : la franchise pourrait retrouver les Playoffs pour la première fois après une disette record de cinq ans. Voilà un objectif crédible, qui ne sera pas accompli en se tournant les pouces au vu de la Conférence Ouest actuelle. Pour le titre, attendons plutôt de voir le roster final pour se prononcer définitivement…

Source texte : Associated Press

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top