Kings

Et si c’était Harry Giles, finalement, la plus belle surprise des Kings la saison prochaine ?

Harry Giles
Source image : NBA League Pass

Actuellement avec les Kings pour la Summer League de Vegas, et après s’être tapé l’excellent California Classic au Golden 1 Center, Harry Giles est le nom qui circule sur toutes les lèvres des habitants de Sacramento en ce moment. Des débuts excitants pour le rookie, dont le moteur pourrait faire la différence la saison prochaine.

Harry Lee Giles III, c’est son nom complet. On va essayer de parler du produit formé à Duke avec le plus de partialité possible, pour éviter toute étiquette de propagande (wink wink). Mais il faut dire qu’actuellement, difficile de ne pas s’exprimer sur le garçon en allongeant les propos positifs. Ses premiers matchs de Summer League cette semaine n’ont pas été anodins, puisqu’il s’agissait des toutes premières minutes de Giles… en NBA, lui qui n’a pas pu suer une seule seconde sous le maillot de Sacramento depuis sa Draft l’an dernier. Rappelons le parcours traversé par le kid, qui était annoncé comme le 2ème meilleur prospect de tout le pays en 2016. Phénomène au lycée, joueur grand et intelligent, mobile et technique, Giles doit devenir le nouveau big man qui cartonne chez les pros. Son moteur et son sourire annoncent un avenir brillant, mais ses genoux annoncent un détour chaotique. 2013, rupture des ligaments croisés à droite. 2015, rupture des ligaments croisés à gauche. Fuck. Décidant quand même de se défoncer pour continuer à jouer et espérer atteindre son rêve en NBA, Harry parvient à rejoindre la formation de Duke pour y réaliser une saison freshman acceptable. Certes, ses cannes le lâchent par moment et le chemin s’annonce boueux, mais Giles ne lâche rien et prouve par séquences qu’il est bien un des garçons sur lesquels il faudra compter à l’avenir. On l’annonçait 2ème de la Draft il y a deux ans, il finit 20ème de la cuvée 2017 et rejoint donc Justin Jackson et De’Aaron Fox à Sacramento. Le rêve est accompli, quid de la suite ? Malheureusement, les genoux font encore la tête et c’est tout simplement une saison blanche que HG va se taper, regardant ses copains jouer pendant qu’il sue à la salle.

Fast forward jusqu’en juillet 2018. « J’ai pas le temps pour me reposer, » nous tabasse l’intérieur à peine arrivé en Summer League. Excité comme un chien gardé en laisse pendant un an, Giles n’a qu’une envie et c’est de jouer au basketball. Lui qui a tant à prouver, lui qui a tant à donner, si les lumières ne sont pas aussi brillantes qu’en saison NBA, la ligue d’été est suffisamment illuminée pour faire ses marques. Et Harry ne va pas perdre de temps. Bien au-delà des statistiques, qui pour rappel sont totalement anodines en Summer League, c’est l’activité et la polyvalence du joueur qui donnent le sourire. Moteur infatigable, coéquipier solide et joueur intelligent, Giles contribue dans tous les aspects du jeu. C’est un post-up de DeAndre Ayton, totalement gêné par le travail de force du pivot des Kings. C’est une pénétration adverse, contrée par l’aide défensive de l’intéressé. C’est un tir à mi-distance très fluide, envoyé par le produit formé à Duke. S’il est évidemment encore brouillon, après autant de temps passé éloigné de tout type de compétition, Harry fait forte impression et donne limite aux fans de Sacramento de se pencher sur lui avant de parler de Marvin Bagley. Comme on le sait, la franchise californienne doit faire du tri dans sa raquette et aura des rotations précises à mettre en place. Harry Giles ? Probable remplaçant-energizer-polyvalent, afin de tester sa machine et voir s’il peut tenir la lourdeur d’une saison NBA. Mais quelque part, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important aujourd’hui. Avec deux ruptures des ligaments croisés, une année limitée en NCAA et une saison blanche en NBA, Giles est prêt à jouer. L’avenir lui appartient, enfin.

Si vous avez la possibilité de mater quelques matchs des Kings sur cette Summer League de Vegas, on vous propose de garder un oeil sur Harry Giles. De fortes chances pour que vous soyez séduit par le kid.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top