Pacers

Al Jefferson rejoint les Xinjiang Flying Tigers en CBA : comment on dit « gros popotin » en chinois ?

Al Jefferson

J’espère qu’ils jouent qu’en attaque en Chine, parce que la défense ça commence à bien faire…

Source image : YouTube/Indiana Pacers

Sans contrat pour la saison prochaine, Al Jefferson n’a visiblement reçu aucune offre en NBA. Il a donc choisi de traverser le Pacifique et d’aller martyriser les restaurants défenses chinoises, histoire de terminer paisiblement sa carrière.

Clap de fin pour la carrière NBA de Big Al. Coupé par les Indiana Pacers, le pivot de 33 ans vient de signer aux Xinjiang Flying Tigers en CBA, la ligue de basket chinoise. Un retrait de la NBA attendu, après n’avoir compilé que 7 points et 4 rebonds la saison dernière, en seulement 36 rencontres. L’ancien des Hornets ira donc déployer tout son talent dans la ligue chinoise. Car du talent, il n’en manque pas. Quasiment indéfendable au poste bas, Al Jefferson a toujours su très bien utiliser son gros popotin pour martyriser ses adversaires. Avec des moyennes en carrière de 15,7 points et 8,4 rebonds, le pivot aura fait successivement les beaux jours des Celtics, des Wolves, du Jazz, et surtout de Charlotte, en tant que titulaire indiscutable pour la majorité de sa carrière. Mais c’était sans compter sur l’évolution de la Ligue. Plus athlétique, plus rapide, et s’étirant de plus en plus à 3-points, Big Al est rapidement devenu totalement anachronique au milieu des nombreux monstres de physique. Trop unidimensionnel, le pivot de 130 kilos était devenu un véritable plot en défense et incapable de suite la cadence en attaque, ne pouvant plus autant user de ses talents au poste. Un divorce difficile mais largement attendu, pour celui qui aurait pu être parfait quelques décennies auparavant.

Al Jefferson vient donc s’ajouter à la liste des joueurs NBA qui ont traversé l’océan pacifique pour rejoindre les Xinjiang Flying Tigers. Parmi eux, Kenyon Martin ou encore Patty Mills, qui y avait effectué une courte pige pendant le lockout de 2011. Sans oublier Andray Blatche, ancien des Nets et des Wizards, qui partagera la raquette avec Big Al. Plus globalement, nombreux sont les anciens de la Grande Ligue à actuellement évoluer en CBA. Notre gros pivot ira se frotter Brandon Bass, Luis Scola, Jimmer Fredette et enfin son alter ego Jared Sullinger. Une bien belle clique de légendes, qui fera très certainement le bonheur des fans de basket en Chine.

C’est donc après quatorze saisons et un peu moins de 1000 matchs joués qu’Al Jefferson quitte la NBA. Malheureusement pour lui, le pivot restera un des emblèmes de l’évolution de la Ligue vers un jeu plus rapide et tourné vers le tir à 3-points. Désormais, son gros popotin ira devenir le pire cauchemar des pivots chinois, à coup de spin move qui dureront toute l’horloge des 24.

Source texte : Zhang Duo

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top