Mavericks

Mark Cuban ne voit pas le problème des Playoffs à 16 : tu m’étonnes, si ça permet à Dallas de les retrouver

Mark Cuban
Source image : www.businessinsider.com

Après deux années passées sans jouer de matchs fin avril, l’homme fort des Mavericks Mark Cuban est en train de monter une équipe pour y retourner dès la saison prochaine. Néanmoins, avec notamment l’arrivée de King James chez les Lakers, la concurrence sera rude dans la jungle de la Conférence Ouest. La possibilité d’une création d’un nouveau système de Playoffs qualifiant les 16 meilleurs bilans de la Ligue, sans prendre en compte la situation géographique des franchises, commence a prendre de l’ampleur. Une solution qui n’effraie pas Cuban. 

Deux ans déjà que nous n’avons pu vu les Mavericks en Playoffs. Le dernier passage de la bande au grand Dirk s’était soldé par une défaite au premier tour en 2016 face à OKC. A l’époque, Kevin Durant portait encore haut les couleurs d’Oklahoma et Westbrook s’était embrouillé avec Charlie Villanueva à cause de quelques pas de danse. Au final, le Thunder avait remporté la série en 5 matchs. Depuis, c’est plus compliqué au Texas. Champion NBA en 2011 face au Heat d’un certain ‘LeChoke’ James, Dallas sort d’une saison cauchemardesque ponctuée par 24 petites wins une 13ème place à l’Ouest. Une saison qui aura eu le mérite de développer le rookie supersonique Dennis Smith Junior sélectionné en 8ème position à la Draft l’année précédente, et surtout de tanker pour récupérer un autre prospect pour renforcer l’effectif. Un choix un peu trop assumé et affirmé publiquement qui vaudra, à Cuban et sa bande, une bonne amende en guise de rappel à l’ordre de la part d’Adam Silver. Mais au final, la mission est plus que réussie. Dallas gratte un 5ème choix qu’il échange avec Atlanta le 21 juin au soir, le prodige slovène du Real Madrid, Luka Doncic débarque dans la franchise. Le front-office texan ne comptant pas s’arrêter en si bon chemin, c’est DeAndre Jordan qui finit par signer chez les Mavs après sa signature avortée à l’été 2015. Un renfort de choix dans la peinture pour compenser le départ d’un Nerlens Noel décevant et d’un Dirk Nowitzki vieillissant.

Avec tout ces renforts, Dallas espère prétendre à une place en Playoffs à l’Ouest dès la saison prochaine. Toutefois, la concurrence risque d’être rude. Cette année encore, avec notamment la signature de LeBron James chez les Lakers, on assiste à une véritable migration des talents de l’Est vers l’Ouest. C’était déjà le cas la saison passée avec la venue de Jimmy Butler, Paul George, Carmelo Anthony ou encore Paul Millsap. Ainsi, beaucoup de franchises de la Western Conference étoffent leur roster mais à l’arrivée le nombre de places disponibles pour prolonger la saison fin-avril reste le même. Un fossé se creuse entre les deux championnats à tels points que Denver, laissé sur le carreau l’an passé à l’Ouest, aurait pu prétendre à une place de 6ème chez les voisins de l’Est. Une situation qui commence à énerver du monde dans la Ligue et qui pourrait forcer Adam Silver à mettre en place un système de Playoffs à 16 équipes. Même si ça n’a pas l’air de le presser plus que cela. Les 16 meilleurs bilans, peu importe la conférence, pourraient ainsi disputer des matchs de post-season. Toutefois, le commissionnaire a émis des doutes sur ce mode de fonctionnement qui ajouterait environ 40 000 miles de déplacement de plus aux équipes qualifiés et qui par ailleurs, allongerait la saison. Une excuse pas vraiment valable pour Mark Cuban, visiblement emballé par la proposition. Il en a profité sur Twitter pour mettre en exergue que la suppression de certains back-to-back avait fait du bien aux joueurs et aux équipes. Le propriétaire des Mavericks verrait donc d’un bon oeil la mise en place de cette réforme, avantageant au passage son équipe.

Si la NBA a franchis le pas pour réformer le All-Star Game, il n’est pas dit qu’Adam Silver et ses compère referont le coup en ce qui concerne les Playoffs. Bien que les deux conférences soient désormais totalement déséquilibrées, le mode de fonctionnement n’est pour l’heure pas près de changer au grand regret de Mark Cuban. Le propriétaire des Mavericks se dit positif quant à l’instauration de cette nouvelle formule. Dallas devra quand même se frotter aux grosses écuries de l’Ouest la saison prochaine pour espérer re-goûter à des Playoffs qu’ils n’ont plus vu depuis 2016.

Source : Twitter et NBA TV

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top