Grizzlies

Officiel : sur la route de Memphis, Omri Casspi continue son road trip

Omri Casspi

Il écoutait le disc-jockey, dans la voiture qui le traînait, sur la route de Memphis, sur la routeuh de Memphis.

Source image : Youtube

Omri Casspi va connaître la septième franchise de sa carrière NBA, la cinquième en 18 mois depuis son trade de Sacramento vers NOLA en compagnie de DMC. Coupé par les Warriors en avril, l’ailier a enfin retrouvé un port d’attache, le voilà donc qu’il signe un contrat d’un an avec les Grizzlies. Joli coup.

Voilà un agent libre qui se présentait dans cette free agency dans l’ombre la plus totale (mis à part en Israël) et qui nous offre une nouvelle des plus réjouissantes avec son retour assuré sur les parquets NBA en octobre. On avait quitté Omri Casspi sur une triste nouvelle en avril : il venait d’être djarté du groupe de Steve Kerr en prévision des Playoffs, ce dernier lui ayant préféré la surprise du chef : Quinn Cook, extrêmement utile dans le roster de Warriors décimés à la mène en fin de saison avec les blessures de Chef Curry et de Pat’ McCaw. Il fallait en choisir un, et c’est Casspi qui a trinqué. Cruel pour l’ailier de 30 ans qui, malgré neuf saisons d’expérience outre-Atlantique, n’a toujours pas disputé le moindre match de post-season, poke DeMarcus. Dans la rotation aux postes 3 et 4, le tueur d’oiseaux avait pourtant fait le taf 53 matchs durant à Golden State : 6 points (58% au tir), 4 rebonds et une passe de moyenne en 14 minutes. Mais, encore trahi par son corps, Omri  n’était pas assuré d’être rétabli pour les PO et le staff des Dubs avait alors préféré ne pas prendre de risques. L’Israélien, qui aurait pu, par la même occasion, gratter une bagouze, avait pris les choses avec philosophie.

« Quand j’ai rencontré Bob (Myers, le GM), Steve n’arrêtait pas de regarder ses chaussures. Je lui ai dit : ‘Je vous adore les gars, je comprends.’ J’avais juste le sentiment que, si j’avais été en bonne santé, j’aurais été là pour les Playoffs. Mais qu’est-ce qu’ils peuvent faire ? Parfois, c’est un business très compliqué. »

La classe. Malgré la frustration évidente qu’on l’imaginait ressentir à ce moment, Omri est resté lucide. Et il a donc cherché un nouveau défi, lui qui avait alors également annoncé vouloir poursuivre son aventure américaine. Même pas besoin de passer par la case G-League, le premier joueur Israélien à être venu jouer en NBA évoluera donc dans une franchise des Grizzlies en pleine reconstruction, avec notamment son prometteur intérieur rookie Jaren Jackson Jr. Casspipe devrait être en concurrence avec le fragile Chandler Parsons sur l’aile, si concurrence il y a… car, vu le passif des deux oursons, on ne serait pas étonné qu’ils se relaient auprès de l’infirmière. Le profil du vétéran, 3&D, pourra rendre de gros services à l’équipe de Bickerstaff, notamment grâce à son shoot très propre. Le monsieur a d’ailleurs réalisé sa meilleure saison en termes d’efficacité du côté d’Oakland la saison dernière, même s’il a pu profiter des espaces créés par ses monstres de coéquipiers. On ne sait pas si Casspi s’enflammera de nouveau comme il l’avait fait avec les Kings en 2015, mais la saison des Grizz’ ne pourra de toute façon pas être pire que celle que les fans viennent de vivre. Le montant de son contrat n’a pas été communiqué par le gourou de la breaking news Adrian Wojnarowski, mais on imagine mal Memphis avoir payé une blinde pour relancer ce bon vieux Casspi. Ce qui rend l’affaire d’autant plus intéressante.

Pas la signature la plus marquante de ce début de free agency hein, mais un lieutenant d’expérience qui aura son mot à dire dans la rotation des Grizzou. Heureux de te retrouver Omri.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top