Spurs

Officiel : Rudy Gay retourne aux Spurs pour 1 an et 10 millions de dollars, y’a le spot de Kawhi à prendre…!

Rudy Gay
Source image : YouTube

Et alors, qui c’est qui veut rester à San Antonio ? Un ailier ? Athlétique ? Oui, mais il ne s’appelle pas Kawhi Leonard. Rudy Gay a décidé de continuer l’aventure avec les Spurs, pour une saison supplémentaire.

On en avait parlé un peu sur ce mois de juin, en apprenant justement le fait que Gay décidait de ne pas activer sa player option. Un sacré risque, après avoir subi une sale blessure au niveau du tendon d’Achille, mais le vétéran se sentait en suffisamment bonne position pour négocier un meilleur deal, que ce soit à San Antonio ou ailleurs. Sur un marché particulièrement serré et avec peu de sous disponibles, Rudy n’a pas traîné longtemps et s’est très rapidement mis d’accord avec le management texan. Il faut dire qu’en ce moment, les certitudes sur les ailes, c’est pas un très bon délire. Entre Kyle Anderson bientôt disponible et Kawhi Leonard qui a la tête ailleurs, les Spurs devaient au moins s’assurer un cadre sur l’aile et c’est donc Gay qui a accepté de revenir dans le groupe de Gregg Popovich. Le contrat ? Un an et 10 millions de dollars. De quoi retenter l’aventure avec l’armée noire et blanche, voir si le corps tient toujours, profiter des minutes disponibles sur son poste et pourquoi pas renforcer le bas du corps afin d’éviter une rechute qui ferait exploser sa valeur marchande.

Cette année, Rudy Gay avait participé à 57 rencontres, quasiment toutes en sortie de banc, et avait apporté sa dizaine de points avec ses longs bras. Parfait dans la NBA moderne grâce à sa mobilité et son jeu offensif adaptable, RG aurait très bien pu aller voir ailleurs mais le vétéran a reproduit un comportement qui sera très répandu dans cette free agency 2018 : les deals d’un an, pour se donner rendez-vous à l’été 2019. En effet, comme DeAndre Jordan a par exemple décidé de faire avec les Mavs ou Trevor Ariza avec les Suns, nombreux sont les joueurs qui ont vu un market étroit et sans blinde de dollars se présenter sous leurs yeux. La meilleure des méthodes ? Prendre un deal court, afin de repousser son statut d’agent libre d’un an et cette fois profiter des valises mises à disposition pour se remplir les poches. Rudy Gay pourra donc continuer à planter ses shoots et venir en aide aux plus jeunes, avant de redevenir free agent. Une situation qui convient aussi bien au joueur qu’à la franchise, et qui ne coûtera pas trop de sous aux Spurs au final.

La saison de RG à San Antonio était suffisamment chouette pour envisager une deuxième campagne : c’est désormais officiel, et les fans des Spurs peuvent déjà s’assurer sur le poste d’ailier…

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top