Sixers

LeBron James en contact avec… les Sixers : la canne est lancée, et l’appât s’appelle Kawhi Leonard

LeBron James cavaliers

On a connu pire au rayon pêche.

Source image : youtube

Depuis ce matin 6h et l’ouverture du marché des transferts (free agency si vous parlez l’Allemand couramment), les mouvements s’enchaînent en NBA. On vous laisse d’ailleurs un premier récapitulatif ici-même, avant d’aborder ci-dessous le cas LeBron James, qui aurait donc profité de son séjour à Los Angeles pour se gérer une date avec les dirigeants des… Sixers. Y’a plus de respect dîtes-donc.

LeBron à Los Angeles, LeBron à Cleveland, LeBron à Châteauroux, on en passe et des meilleurs. A moins de vivre reclus dans une grotte, vous avez du constaté ces derniers jours que les initiales LBJ étaient sur toutes les lèvres, d’autant plus que le King a d’ores et déjà annoncé qu’il rendrait sa décision publique dans les prochains jours. Au menu aujourd’hui ? LeBron à la plage, et pas n’importe laquelle puisque c’est du côté de L.A. que le Dieu de l’Ohio faisait (fait encore) ses affaires, selon les infos partagées il y a quelques heures par Marc Stein d’ESPN.

Tenter de faire signer LeBron James à Philadelphie en se servant de Kawhi Leonard pour l’appâter, voilà donc l’idée, en lien direct avec le plan de bataille des Lakers, car les esprits malveillants diront que c’est beau de rêver. Les agents de LeBron d’un côté donc, une délégation des Sixers drivée par les proprios de la franchise et Brett Brown de l’autre, voilà le genre d’entrevue sur le point de se dérouler dans la Cité des Anges. Ben Simmons, J.J. Redick, Kawhi Leonard, LeBron James et Joel Embiid dans le même cinq, l’idée doit bien offrir quelques chapiteaux dans la ville de l’amour fraternel et c’est en tout cas ce genre de bail dont les dirigeants des Sixers rêveraient afin d’aller jouer le titre dès la saison prochaine. Attention tout de même car pour cela, Philly devra se débarrasser de plus qu’un Snickers et un Mr Freeze bleu à la framboise, les Spurs ayant prévu de déplumer jusqu’à l’os quiconque se présentera pour leur ravir leur MVP des Finales 2014 et triple meilleur défenseur de l’année.

Les tractations continuent, les rêves de grandeur se font de plus en plus crédibles pour… tout le monde. Car si la free agency 2018 est commencée depuis seulement quelques heures, c’est bien l’une des opés les plus folles de l’histoire de la NBA qui pourrait voir le jour dès… demain ?

1 Comment

1 Comment

  1. Max

    1 juillet 2018 à 23 h 28 min at 23 h 28 min

    En même temps les Lakers il abuse genre Ingram + Kuzma = Kawhi , non mais sérieux Magic

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top