Mix

Les meilleurs moments de trashtalking de Collin Sexton : chers Cavs, dites bonjour à Young Bull…!

Drafté par les Cavs en 8ème position de la cuvée 2018, Collin Sexton n’a pas encore mis un orteil à Cleveland sous son nouveau maillot mais le meneur arrivera avec une réputation cinq étoiles dans son sac : niveau trashtalking, on est tout en haut.

Forcément, comme vous pouvez l’imaginer, un garçon doué dans l’art du blabla aura sa place dans notre liste préférentielle. L’ami Sexton, avant même que la Draft ne prenne place, était considéré comme le plus gros compétiteur de sa tranche d’âge. Sorte de pitbull des parquets bercé par Patrick Beverley et Russell Westbrook, le natif de Marietta en Géorgie s’est fait un nom sur le circuit des lycéens en imposant son coeur et son caractère sur chaque rencontre. C’est simple, il n’y a pas un seul match qui soit joué à moins de 200% par l’ex-meneur d’Alabama. Sous les ordres d’Avery Johnson l’an dernier, Sexton a calmé le jeu au niveau du trashtalking mais il pouvait tout de même lâcher deux ou trois perles si les perches étaient tendues. Impossible d’enlever un taureau inscrit en toi, encore plus quand ton surnom est « Young Bull ». Ce sont donc deux petites vidéos qu’on vous met ci-dessus et ci-dessous, histoire d’annoncer la couleur. Ceux qui connaissent le joueur depuis quelques années, que ce soit au lycée ou avec Team USA, savent très bien quel tourbillon est sur le point d’entrer en NBA. Et ceux qui le découvriront prochainement ont de fortes chances d’avoir un coup de coeur pour Collin. Parfois adorable, parfois détestables, on est bien sur la veine des Pat – Westbrook.

Que les fans des Cavs se rassurent, une tornade humaine arrive à Cleveland cet été. L’ami Collin Sexton n’attendra pas d’être vétéran pour rentrer dans la gueule de ses adversaires : premières sessions trashtalking en octobre prochain !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top