Celtics

Danny Ainge calme le jeu : Boston ne fera pas de grand transfert, le groupe est trop talentueux ainsi

Celtics
Source image : YouTube

Chaque été, la transpiration peut tomber à grosses gouttes du côté de Boston. Il faut dire qu’avec Danny Ainge à la tête des Celtics, tout est possible sur le marché. Sauf que cette année, le boss de la maison verte a envie de calmer le jeu…

Quoi ? Comment ça ? Danny Ainge qui se calme ? Oui, enfin, toutes proportions gardées. Car il y aura bien du mouvement à Boston cet été, rien que sur le dossier Marcus Smart dont il faudra bientôt parler en détail. Chaque fois que le marché ouvre ses portes, on a forcément une pensée pour Ainge, lui qui a été capable plus d’une fois de chambouler son effectif afin de garder une flexibilité maximale à Boston. L’an passé avec le transfert d’Isaiah Thomas, il y a quelques années avec le deal de Garnett et Pierce, encore avant avec Perkins et Jeff Green, ce n’est pas l’ancien bras-droit de Larry Bird qui va faire le trouillard lorsqu’il faut appuyer sur le gros bouton rouge. Sauf que Danny n’est pas idiot, et il sait ce qu’il a entre ses mains : une petite mine d’or. Entre Jayson Tatum, Terry Rozier, Jaylen Brown et Daniel Theis pour ne citer qu’eux, les jeunes phénomènes sont nombreux et vont se ramener en septembre prochain avec des darons comme Al Horford, Gordon Hayward, Kyrie Irving et Aron Baynes à leurs côtés. Sur le papier donc, les habitants de Beantown peuvent se frotter les mains et affirmer qu’ils seront les grands favoris à l’Est, notamment dans le cas où LeBron quitte Cleveland. Et c’est cette réalité qui permet à Ainge de maintenir la main sur le frein, histoire de ne pas tout foutre en l’air parce que l’envie de faire un gros transfert le gratte. Calme, patience et sagesse seront les mots principalement utilisés cet été dans le Massachusetts.

« Nous irons regarder ce qui est disponible et tâter le terrain pour voir s’il y a quelque chose de concret, si je ressens que cela peut aider notre équipe. Nous explorons tous les transferts incluant des joueurs d’une certaine magnitude, des superstars, des joueurs de type Hall of Famers. Mais c’est tout. Et je crois que ce scénario est peu probable. […] Je suis content de voir que nous avons beaucoup de joueurs que les autres désirent, c’est un super sentiment. Ce n’est pas toujours le cas, et c’est aussi la raison pour laquelle nous aimons autant notre groupe, on a beaucoup de talent dans cette équipe. Je suis excité de la voir aller de l’avant. »

C’est en cette fin de semaine que le patron des Celtics s’est exprimé ainsi, et il fallait le faire. Pourquoi ? Tout simplement car avec le dossier Kawhi Leonard, certains se bouffaient les doigts dans les rues de Boston. Il avait été rapporté que le management vert était dans la course pour récupérer l’ailier des Spurs, récemmentUn intérêt logique venant de Celtics qui souhaitent accrocher une 18ème bannière au plafond, mais qui s’est vite estompé en réalisant la difficulté du dossier Leonard : mutisme du joueur, interrogations sur sa santé, aucune garantie sur le fait de le voir prolonger dans un an, pourquoi prendre de tels risques ? Si l’intégration d’un joueur comme Kawhi serait incroyable dans l’effectif de Brad Stevens, le voir partir à l’été 2019 après avoir dis au revoir à un package du type Jaylen Brown, Marcus Morris, Semi Ojeleye, Guerschon Yabusele et d’autres cacahuètes ferait sacrément mal au cul. Il n’y a donc pas de rush à avoir du côté de Boston, et ces derniers propos ont de quoi rassurer les fans de la franchise multi-titrée. Rester présent et actif sur le marché, sans faire de folies, le meilleur combo possible pour les verts.

Les discussions changeront peut-être entre Spurs et Celtics, mais à l’heure actuelle on ne voit pas Danny Ainge dynamiter son magnifique groupe. Une finale de conférence en jouant avec l’équipe B, cela donne envie de voir ce que cet effectif donnera la saison prochaine, une fois au complet.

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Bibix

    30 juin 2018 à 15 h 33 min at 15 h 33 min

    Daniel Theis une jeune pépite? A 26 ans et un rôle de Bench player avec 15 minutes par match?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top