One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : James Harden (#1) !

James Harden

La rédaction a tranché, cette année c’est pour Ramesse.

Source image : YouTube/Foot Locker

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de Houston pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 30,4 points, 5,4 rebonds, 8,8 assists et 1,8 interception à 44,9% au tir dont 36,7% de loin en 35 minutes.

# Résultats collectifs : 65 victoires pour 17 défaites, 1er de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs. Orlando, le 30/01) : 60 points, 10 rebonds, 11 passes et 4 interceptions à 19/30 au tir et le premier triple-double avec autant de puntos au compteur.

Devancé par Stephen Curry en 2015, battu par Russell Westbrook l’année dernière, James Harden ne voulait pas se faire voler le titre de MVP encore une fois. Meilleur scoreur de la Ligue et leader de son équipe malgré l’arrivée de Chris Paul avec qui le courant est tout de suite passé, la barbe a délivré une saison régulière que l’on peut qualifier de parfaite. Des efforts qui se sont aperçus dans le bilan final des Rockets avec le meilleur ratio de la Ligue devant les Warriors et un nouveau record de franchise établi avec 65 wins. Repasser au poste 2 n’a pas eu l’air de le déranger plus que ça puisqu’il a continué de collectionner les triple-doubles avec notamment le 3D le plus généreux de l’histoire contre le Magic, afin d’enfoncer le clou dans la course au MVP. Parmi les trois finalistes, il est le seul à dépasser les 50 victoires ce qui devrait lui offrir une belle marge dans l’esprit des votants qui doivent, pour rappel, se baser uniquement sur les 82 rencontres de saison régulière. Chez TrashTalk on a tranché, cette fois c’est pour Ramesse.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

2 Commentaires

2 Comments

  1. VinceR

    25 juin 2018 à 19 h 47 min at 19 h 47 min

    100 % en accord avec HARDEN MVP … trop fort mon gars avec une sacrée concurrence en plus

  2. Sbeul

    26 juin 2018 à 7 h 09 min at 7 h 09 min

    Je suis pas vraiment d’accord…

    Enlevez Harden de Houston et ils finissent top 5 de la régulière, enlevez LeBron des Cavs et ils finissent First Pick de la draft.
    LBJ c’est moins de point, plus de rebonds, plus de passes avec 4% de plus au shoot. On sait que le bonhomme est un alien mais cette saison on aurait plutôt dit qu’il descendait des cieux.
    Le seul point noir c’est qu’il a eu moins d’impact en défense cette saison que les précédentes mais bon, ce n’est à priori pas un critère décisif…

    Ce mec c’est la définition même de Most Valuable Player, et sa dernière saison en est l’illustration parfaite.

    Après voilà, c’est politique : donner le trophée au max de personnes possible, tant que ça buzz et que la hype suit.
    C’était déjà le cas à l’époque de Jordan (et encore, Olajuwon les a clairement pas volé) et ça s’est encore accentué ces dernières années.

    Puis récompenser un joueur qui mise tout sur le small ball alors que c’est pas du tout son style de prédilection ça me va vraiment pas.
    Avec son physique et sa technique, Harden est le meilleur slasher de la ligue… sans trop de concurrence d’ailleurs. Mais ils veulent tous shooter comme les Splash Bros, sauf que y’a 7% de loin entre la Barbe et le Chef, encore plus avec le second de cuisine. Du coup Harden arrose et c’est moche à voir…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top