Mode

Puma peaufine son comeback en NBA : DeAndre Ayton rejoint le félin, Jay-Z passe directeur artistique

DeAndre Ayton

La marque mise gros sur la prochaine cuvée de rookies.

Source image : YouTube/Arizona Wildcats

Oyé, oyé ! Chers fans de la grosse balle orange, une nouvelle vient de tomber au sein du royaume de la NBA et elle concerne les équipementiers des chevaliers. Exilée depuis 20 ans, Puma fait son grand retour en s’attachant les services de DeAndre Ayton, Marvin Bagley III, Zaire Smith et Jay-Z, pour diriger les terres consacrées à la culture du basket-ball.

Allez, un peu de mode ça ne peut pas faire de mal. Si vous ne le savez pas, la NBA a changé d’équipementier lors de cette saison en remplaçant Adidas par Nike. Le contrat d’1 milliard de dollars sur huit ans signé entre la virgule et la Grande Ligue a permis à la marque de poursuivre sa domination sur le basket américain. Puisqu’on le rappelle, c’est bien le Swoosh qui gère le game des chaussures avec près de 350 athlètes sponsorisés par Nike, soit quatre fois plus que son rival allemand à trois barres. Bien loin de la réussite de ces deux-là, une autre entreprise pourrait revenir un peu dans la discussion, à savoir, Puma. Le félin compte bien se relancer et souhaite miser sur la jeunesse car il vient de signer trois gamins de la Draft 2018. Le premier a été Marvin Bagley III en bouclant un deal sur cinq ans pour promouvoir les chaussures et les vêtements floqués de l’animal. Deux autres minots ont suivis en les personnes de Zaire Smith et de DeAndre Ayton. Le choix de celui qui s’annonce comme le numéro 1 de cette cuvée est facilement explicable par le fait que le Bahaméen a une très forte connexion avec deux portes drapeaux de la marque, Usain Bolt de la Jamaïque et Rihanna de la Barbade, tous les trois issus des Caraïbes. Mais Puma ne s’est pas contenté de ramener des joueurs, la marque est restée sur sa lancée en embauchant Jay-Z comme directeur artistique de sa section basket. Longtemps pressenti pour être au poste de président de cette dernière, le rappeur US aura un rôle de recruteur et devra repérer les potentielles cibles de la marque.

Ils en ont mis du temps les dirigeants de Puma pour ressortir la tête de l’eau. Peut-être qu’ils ont enfin compris que la NBA était un marché plus bénéfique. Vous voulez savoir à quand remonte leur dernier contrat avec une superstar de la Ligue ? C’est très simple, cela remonte à l’année où nos Bleus ont ramené la Coupe du Monde de foot à la maison, en 1998 ! Juste après cette Draft, Puma a offert un bail de 50 millions de dollars sur 10 ans au meilleur dunkeur de l’histoire, Vince Carter. Cependant l’histoire d’amour entre les deux camps n’aura pas durer bien longtemps puisque Vinsanity mettra fin au deal au bout d’à peine deux ans. Si l’on revient un peu dans le temps, la figure de la marque se nommait Walt Frazier. Le meneur légendaire des Knicks a porté dans les années 70 des Puma et s’est vu octroyer un deal à vie par le félin.

On ne va pas s’enflammer mais toutes ces signatures devraient permettre à Puma de refaire un peu surface au sein de la NBA et attiser les convoitises dans les années à venir. On fait confiance à Jay-Z pour ramener du monde au sein de la marque féline.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top