Timberwolves

Tyus Jones a-t-il des envies d’ailleurs ? C’est qu’il fait pas bon d’être remplaçant avec Thibodeau

Tyus Jones MVP
Source image : Twitter

En manque de temps de jeu cette saison, Tyus Jones serait allé voir le staff de Minnesota en fin de campagne pour manifester son mécontentement, selon Sean Deveney de Sporting News. Une réunion d’équipe aurait ensuite fait oublier le trade au second meneur des Loups. Un orage isolé ou qui en créera d’autres ?

Si vous n’êtes pas un grand fan des Timberwolves, de Summer League ou de l’université de Duke, vous ne connaissez peut-être pas le jeune Tyus Jones, 22 ans dont 3 en tant que loup. Drafté en fin de premier tour en 2015, le meneur de poche (1m85 pour 86 kilos) n’a depuis pas fait beaucoup de vagues en NBA. Notamment barré par Ricky Rubio d’abord puis Jeff Teague ensuite, le garçon s’est montré patient jusque-là en acceptant son rôle de back-up, jouant un petit quart d’heure par match. Ce qui a changé, c’est son nombre de matchs joués : de 37 lors de son année rookie à… 82 cette saison. Non non, il n’a pas loupé un match de la campagne historique de Minny (première qualification en Playoffs depuis 14 ans), ce qui lui a notamment permis de montrer tout son sang-froid, sa solidité en tant que meneur « pur » et sa capacité à accepter de nouvelles responsabilités. Ses stats ? Quelques 5 points, 1,6 rebond, 2,8 assists et 1 interception en 18 minutes de moyenne. Mais plus intéressant encore, c’est son apport réel à l’équipe lorsqu’il est sur le terrain, ce qui se traduit par un différentiel positif : + 2,2 en régulière, + 0,8 en PO. Ça ne paraît pas fou comme ça, mais quand on sait que les Wolves se sont farcis les Rockets au premier tour (4-1), c’est déjà un exploit, pour le banc de maintenir l’écart sur les quelques minutes de temps de jeu offertes gracieusement par Señor Thibodeau.

Le dindon de la farce ?

Car, on le sait bien en tant que fans de NBA, les Playoffs sont des tueurs à turnover. Les coachs préfèrent s’appuyer sur leur cinq majeur un nombre de minutes bien plus conséquent qu’en saison régulière, où le but est justement de le faire souffler le plus possible, n’est-ce pas Timmy ? Tyus (qui rime avec un terme physique fort avantageux) en a d’ailleurs eu pour ses hémorroïdes en post-season, restant en position assise quatre minutes de plus par match. Peut-être la goutte de trop ? Sitôt la (courte) campagne de Playoffs des Wolves achevée, Jones a demandé une réunion avec le staff, dans laquelle TT lui aurait réaffirmé qu’il croyait en lui et qu’il comptait sur lui la saison prochaine, d’autant plus que Jamal Crawford va tester le marché des agents-libres cet été. Avec un D-Rose en position d’arrière comme souvent ce printemps, Tyus Jones pourrait former un back-up intéressant à la paire Teague-Wiggins. Le premier avait d’ailleurs publiquement demandé à son coach de donner plus de temps de jeu à TJ cette saison. Sous contrat encore deux ans avec Minnesota, on voit mal le MVP de la Summer League 2016 (on prend ce qu’on a) s’éterniser dans une franchise qui ne lui donne pas le temps de jeu qu’il mérite pour réellement s’exprimer.

La Draft de jeudi pourrait bousculer quelque peu l’effectif des Wolves, une rumeur a d’ailleurs placé Jones et le vingtième choix des loups dans le même package contre un bon shooteur à mi-distance, secteur qui pêche à Minny. Et un paquet de Twinuts en bonus, évidemment. Affaire à suivre.

Source : Sporting News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top