One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Joel Embiid (#13) !

Joel Embiid

Qu’est-ce que ça va être quand il jouera 82 matchs ?

Source image : YouTube/NBA

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de Philadelphie pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 22,9 points, 11 rebonds, 3,2 assists et 1,8 block à 48,3% au tir dont 30,8% de loin en 30 minutes.

# Résultats collectifs : 52 victoires pour 30 défaites, 3ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (@ Los Angeles Lakers, le 15/11) : 46 points, 15 rebonds, 7 passes et 7 contres, une mixtape comme on en voit rarement.

On commence enfin à avoir une idée de ce à quoi pourrait ressembler un Jojo à 100% physiquement. Toujours limité au début de la saison, Brett Brown lui a accordé de plus en plus de minutes au fur et à mesure de la saison jusqu’à l’autoriser à jouer les back-to-backs aux alentours du All-Star Break. Le Camerounais à doublé son nombre de matchs cette saison (63 rencontres contre 31 en 2016-17) et ses moyennes sur 36 minutes ont encore augmenté. De bon augure avant, on l’espère, le voir enchaîner 82 matchs sans restriction particulière alors que le MVP du Shaqtin a joué de malchance en fin de saison avec une blessure survenue suite à un choc avec… Markelle Fultz. Toujours est-il que Joel est toujours aussi drôle sur Twitter et sur les parquets et qu’il a même été convié à disputer son premier All-Star Game en tant que titulaire cette saison. Une récompense méritée pour le Big Man qui a permis à la cité de l’amour fraternel de disputer les Playoffs pour la première fois depuis 2012. Son duo avec Ben Simmons est une excellente base sur laquelle construire et l’arrivée d’un poids lourd cet été placerait définitivement les Sixers parmi les favoris de la Conférence Est l’année prochaine. Même si les responsabilités et le leadership sont partagés avec l’Australien, il reste pour le moment le visage de la franchise d’où sa position juste au-dessus de Benny dans notre classement.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top