Celtics

Relax : pour Boston, Kyrie Irving est content d’être aux Celtics et il n’y a pas à s’inquiéter sur le long-terme

Kyrie Irving
Source image : NBA League Pass

Les récentes déclarations de Kyrie Irving ont un peu bousculé la Celtics Nation, certains pensant que le meneur pourrait avoir un pied dehors l’année prochaine vu qu’il sera agent-libre : relax, ce qui se passe semble assez logique.

« Je sais que cette question sera posée plusieurs fois dans les mois à venir, en connaissant simplement ma situation contractuelle. Le moment d’y répondre viendra, et quand ce sera le cas, je pense que j’aurai une réponse bien plus claire et concise pour de nombreuses personnes qui se poseront cette question. » Voici les propos tenus par Kyrie en ce doux mois de juin, et qui n’ont pas plu à quelques têtes vertes habitant dans le Massachusetts comme ailleurs. Une sorte de coup de pied en touche titillant des fans dans leur anxiété, alors qu’il ne semble pas y avoir de quoi s’inquiéter sur le papier. D’un côté, on peut comprendre l’agacement de certains observateurs, qui aimeraient voir un Irving bien plus expressif et déterminé à vouloir parier sur le projet Celtics en se frappant le pectoral gauche et en criant Boston for life à tout bout de champ. Quand on joue dans cette franchise, c’est à 200% et pas en gardant un potentiel pied dehors. Sauf que de l’autre côté, Kyrie est un joueur conscient de sa situation contractuelle, conscient aussi du management avec lequel il opère (coucou Danny Ainge), et qui ne peut pas vraiment se permettre d’annoncer sa prolongation juré-craché un an avant les négociations. C’est ce qu’on appelle le business, et même si cela fait chier les supporters, cela doit rentrer en compte dans les avancées de chaque franchise. Du coup, entre les réponses politiquement correctes du meneur et la pression mise par des fans voulant voir Irving rester dans le coin sur le long-terme, il faut trancher : ce qu’a notamment fait Adam Himmelsbach via le Boston Globe.

Une source interne à la Ligue a indiqué ce vendredi que les Celtics croient au fait que Kyrie Irving est content d’être à Boston, et qu’il voudrait l’être sur le long-terme. Cependant, il n’y a aucune certitude actuellement.

Pas la breaking news du siècle, mais un optimisme qui peut et doit se comprendre à l’heure d’aujourd’hui. Oui, Boston s’est cassé en mille pour récupérer Kyrie, il suffit de se souvenir des négociations de l’année dernière avec les Cavs pour avoir de nouveau mal à la tête. Mais quels éléments actuels pourraient donner envie à Irving de prendre la porte et aller voir ailleurs ? Dans quel monde on pourrait croire à une envie de départ chez le meneur ? Hormis l’aspect financier, qui sera évidemment important et devra être abordé avec intelligence par Ainge et sa clique, tout semble… au vert. Le joueur a été très bon pour sa première saison sous le maillot local, la relation entre lui-même et les fans semble bonne, il est hypé par le projet global et son coach Brad Stevens, et ses gars viennent d’aller en finale de conférence sans lui. Le script est donc sur la table, sauf nouvelle superteam créée de toute pièce cet été à l’Est, les Celtics seront en bonne position pour mener l’Est la saison prochaine et éventuellement retrouver les Finales NBA. Il y en aura, du chemin, avant d’en arriver là, mais Kyrie ne pourra pas se plaindre de la situation de sa franchise pour partir. Et pour en revenir au financier, quoi de plus logique que de voir Irving repousser son nouveau contrat ? S’il prolonge cet été, ce sera pour 101 millions sur 4 ans, ce qui serait évidemment chouette pour remplir le frigo. Sauf que s’il attend l’année prochaine, c’est une prolongation de 188 millions sur 5 ans que le All-Star pourrait signer. C’est donc mathématique : parler de contrat cet été n’a pas de sens côté Kyrie. Ce qui ne veut pas dire qu’il est mécontent, juste qu’il garde sa flexibilité en étant toujours aussi déterminé à bien jouer aux Celtics.

Comme Kyrie l’a bien indiqué récemment, sa situation contractuelle fait que les prochains mois seront remplis de what if et autres moments de doutes comme ceux récents. Mais les différents rapports réalisés au sein des Celtics et près du joueur n’indiquent rien de troublant : Irving à Boston, c’est fait pour durer.

Source : Boston Globe

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top